Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 33 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chouchou, Paco, SHALE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

encore une histoire de co-dépendance...

Page 1 sur 21 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 03.12.11 20:02

Bonsoir,

J'ai rencontré un homme il y a un an.
Je me suis rapidement aperçue de son pb d'alcool, mais il m'a fallu environ 3 mois pour me rendre compte de son ampleur. Après un trimestre donc, nous nous sommes quittés. J'étais obsédée par sa consommation, le dialogue était très compliqué lorsqu'il était alcoolisé et sa pathologie s'accompagnaient de fortes angoisses le (nous) privant de toute vie sociale.

Au bout de qq semaines sans nouvelles, j'ai craqué, je lui ai téléphoné. Il venait de rentrer en cure. Nous avons repris des contacts réguliers en espérant recommencer une relation amoureuse sainement.
Après sa post-cure nous nous sommes revus. Nous avons enfin pu sortir de chez lui et des projets de couple commençaient à naitre. J'ai par la même occasion rencontré son fils.

Il est resté abstinent 1 mois ! Il s'est ensuite caché pour boire et j'ai fermé les yeux en espérant qu'il se reprenne.
6 mois après sa rechute, il boit tjrs. Certains jours il essaie de contrôler (boit des alcools moins forts, voir s'abstient une soirée de toute boisson alcoolisée), mais je n'arrive pas à voir d'amélioration.

Il y a 2 mois il a été voir un psychiatre pour l'aider à arrêter. Le médecin lui a prescrit un traitement pour accompagner le sevrage (anti-dépresseurs, anxiolytiques, somnifères). Il le suit scrupuleusement (je me demande même s'il n'augmente pas la dose d'anxiolytiques qq fois) tout en continuant à boire !
Traitement médicamenteux, alcool, et toujours ces satanées angoisses qu'il l’empêchent de sortir. Lorsqu'il y est contraint, il prend en + du reste du lexomyl...!

Je l'aime énormément et je rêve d'une vie de couple, de famille avec lui. Mais je lui ai dit que tant qu'il buvait, aucun engagement de ma part ne serait possible.
Je surveille sa consommation (même si je n'en ai pas besoin puisque je m'en aperçois à son haleine, son regard, puis en fin de soirée, ses propos...), j'ai peur pour sa santé et pour son fils qui forcément trinque aussi. Je deviens anxieuse, stressée, déprimée...
Il se plaint alors que je fasse souvent la gueule. Il pense que je prends l'alcool comme prétexte pour ne pas m'engager. Il me dit aussi qu'il veut vraiment arrêter de boire et qu'il se prend en main. C'est peut-être vrai, mais je trouve ça tellement long !
1 an de relation. 1 mois seulement sans alcool. 1 mois d'espoir. 1 an de stress.

Aujourd'hui nous avions prévu de sortir avec son fils. En arrivant chez lui, je m'aperçois que cela parait bien compromis. Il a une sale tête (gueule de bois ?). Je suis déçue. Il me reproche de faire encore une fois la tête. On se dispute.
J'ai remis mon manteau, je lui ai rendu les clés de chez lui et je suis partie en lui demandant de me rappeler lorsqu'il ira mieux !
Maintenant je culpabilise de m'être emportée. Et j'ai peur que cela soit fini entre nous...


Dernière édition par Janice le 04.12.11 11:19, édité 1 fois
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  SHALE le 03.12.11 20:11

De toutes façons, tu courais à la catastrophe là.... Ce n'était pas vivable et c'était impossible de partager sa vie.
Ton départ sera peut-être le déclic qui lui manquait pour tout arrêter, mais en tout cas tu n'as pas à culpabiliser, tu n'as rien à te reprocher, tu n'es déjà que trop entrée dans son problème alcool, là, il faut qu'il s'en sorte tout seul et que toi tu vives pour toi et non en fonction de sa maladie..
Je pense que ton départ relève d'un instinct de survie autant que d'un ras le bol, en tout cas, ne le regrette pas, s'il revient vers toi c'est qu'il se sera pris en charge et se soignera.
Par contre, ne reviens pas sur ta décision sinon tu ne seras plus crédible à ses yeux, et tout ce que tu pourras dire ou faire n'aura plus aucune valeur...
Courage et tiens bon!!!

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 03.12.11 20:36

Merci pour ta réponse.
Mais que cela va être dur de tenir ! Je meure déjà d'envie de lui envoyer un SMS.
Surtout que je sais qu'il ne le fera pas, lui. La première fois que je l'ai quitté, c'est moi qui ai repris contact. A chaque fois que l'on se prend la tête, c'est moi qui lève le drapeau blanc...
Est-il trop fier pour revenir ? Ne veut-il pas influencer mon choix de "sauver ma peau" (car je sais qu'il est conscient du mal qu'il me fait) ? Préfère t'il se morfondre dans son rôle de victime ?

Enfin je n'arrive pas à envisager la fin de notre histoire, car il me plait / me correspond sur bcp de points. Et je suis sûre que sans alcool, il peut être merveilleux.
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  SHALE le 03.12.11 20:54

Tu lui as dit que tu ne voulais pas le partager avec l'alcool, ce qui se comprend tout à fait, si tu reviens sans que rien n'aie changé, il va continuer à s'alcooliser sans problème, il sait que de toute façon, tu reviendras alors pourquoi ferait-il des efforts....
Tu devrais lire la "lettre d'un alcoolique à ses proches", elle doit être en haut du forum entourage ou si elle n'y est pas, elle est dans la partie du forum "tout ce qu'il faut savoir" C'est un alcoolique qui s'adresse à l'entourage en lui disant comment lui vit les choses et comment vous devriez agir face à sa maladie, c'est très bien fait...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  cristal le 03.12.11 21:00

il me semble qu'il est entré en cure après que tu ais rompu Janice,alors ton départ a du déclencher quelque chose en lui petits coeurs

je ne t'ai pas souhaité la bienvenue,excuse moi pour cette impolitesse :hello:

ce que tu dois comprendre janice c'est que ton ami n'est pas maitre de sa vie et que c'est l'alcool qui le mène par le bout du nez.
RIEN ni personne ne peut se mettre entre lui et l'alcool sinon lui même et le seul moyen qu'il se mette a se battre contre l'alcool,c'est qu'il se voit seul avec son alcool.
Tu lui sert de tampon et tant que tu seras entre eux deux,il ne se soignera pas Crying or Very sad

alors si tu aimes cet homme,si tu veux un avenir possible avec lui,il va falloir que tu tiennes bon sur la distance et que tu ne reviennes pas noon
Il faut également que tu commences a penser a toi et a faire en fonction de TOI et non plus en fonction de lui.
Ta vie ce n'est pas lui,c'est d'abord TOI et ensuite VOUS mais ce VOUS ne pourra pas exister tant qu'il sera ds l'alcool Crying or Very sad

mais nous allons en reparler,pour le moment,garde tes distances et fais des choses pour TOI car je suis sure que cela fais des mois que tu ne t'es pas fait plaisir!!!

Tu vas trouver une porte de sortie janice,ne t'en fait pas,nous allons t'y aider

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 03.12.11 22:19

Je vous remercie pour vos conseils. Parcourant les forums depuis un bout de temps, je m'attendais à ce genre de réponses mais je ne me rendais pas compte que c'était si difficile à appliquer.

Je ne sais pas quoi faire pour moi Crying or Very sad . J'ai bien qq idées mais je ne vois pas l’intérêt de le faire seule. En fait, je voudrais le faire avec lui...

Je suis persuadée que si je ne retourne pas vers lui, je le perds. Et que s'il arrête de boire, se sera une autre femme qui en profitera...
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  cristal le 03.12.11 22:39

si tu retournes avec lui alors qu'il est dans l'alcool,non seulement tu le perds lui mais tu te perds également Crying or Very sad

si tu lis les temoignages de l'entourage,tu vas vite voir quel enfer cela devient lorsque le MA s'enfonce ds la maladie et il ne pourra faire autrement que de t'entrainer avec toi dans sa chute

tu as l'opportunité de ne pas subir cela janice,je sais que c'est très dur mais il faut que tu tiennes,c'est ta vie qui est en jeu et je pèse mes mots!!

pour que le MA se rende compte qu'il peut tout perdre avec l'alcool,il faut le laisser s'enfoncer seul pour q'uil fasse face a son ennemi.Si tu es là,c'est toi qui va tout prendre

Il faut que tu penses d’avantage a toi car toute ta vie ne tourne plus qu'atour de l'alcool et même plus autour de ton ami puisqu'ils ne font plus qu'un desormais Crying or Very sad

tu dois lui faire comprendre que tu l'aimes lui mais pas l'alcool et que tant qu'il sera entre vous,tu ne seras pas là mais laisse le revenir,c'est le seul moyen pour qu'il comprenne que l'alcool n'est pas une aide mais un cauchemar.

tiens le coup un jour après l'autre sans appeler,si tu reviens,alors l'alcool a gagné Crying or Very sad

je sais a quel point c'est dur mais l'amour ne peux rien contre ce poison,il est redoutable et detruit tout ce qui se met en travers de sa route,femme et enfants compris
sans couper les ponts totalement,attend qu'il revienne et met les choses au clair avec lui ok??

tout n'est pas perdu mais il va falloir que tu apprennes a te battre contre cet alcool et que tu connaisses cette maladie pour pouvoir réagir comme il faut.

lis le texte sur le "détachement" en haut de cette rubrique,c'est ce qu'il va falloir que tu apprennes a faire,pour le reste,on va en parler au fur et a mesure.

tiens le coup et reste avec nous,nous allons te guider pour que tu ais les bons reflexes face a l'alcool et cela commence par prendre soin de toi et te redonner vie

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 03.12.11 22:55

J'ai lu "détachement", "lettre d'un alcoolique à ses proches" et tout plein de choses concernant la maladie alcoolique.
Mon père est alcoolique (certainement que ma mère aussi mais avec une consommation moindre) et pour couronner le tout, je côtoie des MA dans le cadre de mon boulot (je bosse en psychiatrie !).
Alors comment se détache t'on de tout ça ???
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  cristal le 04.12.11 0:00

Alors comment se détache t'on de tout ça ???
en pensant a toi avant toute chose,en te mettant en valeur et en t'aimant petits coeurs ,c'est de cette façon que tu arriveras a t'armer face aux attaques exterieures parce que tu seras devenue importante pour toi et que tu auras enfin un peu d'estime de toi petits coeurs
alors tu pourras te détacher plus facilement(ce qui n'est pas de l'abandon noon )

mais on en reparlera demain,je file au lit,je bosse demain Crying or Very sad

bonne nuit coeurs

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  SHALE le 04.12.11 11:17

Il faut essayer de voir les personnes que tu aimes sans les associer à leur maladie. Ils sont malades alcooliques, mais ce sont avant tout des être humains que tu aimes et que tu ne veux pas partager avec l'alcool. Il faut donc bien les différencier du produit.
Tu refuses de parler avec eux s'ils sont alcoolisés car parler à l'alcool n'a jamais servi à rien, mais dés qu'ils sont dans une période où ils n'ont pas ou très peu bu, tu peux essayer d'aborder le problème de leur maladie et donner ta position clairement et fermement. S'ils veulent s'en sortir, tu es là pour les aider, s'ils continuent à s'enfoncer dans l'alcool, tu ne peux pas entrer avec eux dans leur maladie, il faut qu'ils aillent au boute d'eux même pour pouvoir revenir. Mais fais en sorte qu'ils sachent que tu seras là quand ils auront décidé d'arrêter....
Mais ce n'est pas simple, je le sais, en plus je suis MA et pas conjointe d'alcoolique, donc je te parle aussi en tant que MA.... Crying or Very sad

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 04.12.11 11:54

Lorsque je suis arrivée chez mon ami hier en début d'après-midi, il était sobre. En fait, il ne boit que le soir. Je lui ai dit que c'était difficile pour moi de ne jamais savoir dans quel état j'allais le retrouver (s'il est en train de cuver, s'il est submergé par ses angoisses, ou si ça va). Et que de ce fait, il était impossible de prévoir quoique ce soit. Il m'a répondu que je n'avais qu'à pas venir. je lui ai répondu qu'il avait raison et que d'ailleurs j'allais rentrer chez moi. Et je suis partie.

Le soir, lorsqu'il est alcoolisé, je ne lui parle pas de sa maladie. D'ailleurs je lui parle peu. Et la journée, il s'énerve quand j'aborde le sujet (ce que j'évite au maximum). Me disant que je ramène tout à ça et qu'il fait ce qu'il peut pour s'en sortir.
Il est malheureux et se sent incompris. C'est évidemment la même chose pour moi.
Et pourtant je voudrais être à côté de lui pour l'aimer, le soutenir...

Après une nuit de sommeil, je continue de me dire que j'ai été dure hier. Il n'était pas (encore) alcoolisé) et peut-être que nous aurions fini par sortir et même passer un bon moment à 3, avec son fils.
Tenter de ne pas le revoir tant qu'il ne se soigne pas réellement d'accord. Mais pourquoi ne pas l'appeler? Puis-je au moins lui envoyer un mail ?

En ce qui concerne mes parents, je les vois une fois tous les 15 jours parce que j'en m'en sens obligée. Nous ne parlons pas de la consommation de chacun : c'est tabou.
Mon père a été abstinent pendant + de 6 mois. L'ambiance était plus détendue. J'essayais de reconstruire une relation, de me rapprocher de lui (difficile car j'ai bcp de rancœur, de colère contre lui. De toutes façons il n'y a jamais eu de relation chaleureuse entre nous). Mais il vient de rechuter à cause du "pic dépressif" qu'il fait chaque année à l'arrivée de Noël... Crying or Very sad
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  SHALE le 04.12.11 13:04

Tu peux envoyer un mail à ton ami où tu lui mets par écrit ton ressenti, le pourquoi de ton éloignement et les conditions qui devront être là pour que tu reviennes.. Tu peux aussi en profiter pour lui parler de la maladie alcoolique, en t'appuyant sur ce que tu as pu lire et lui expliquer que lui, tu l'aimes, mais que tu refuses de le partager avec l'alcool et que tu ne veux pas entrer dans sa maladie, que tu ne veux pas être co dépendante, que c'est très mauvais pour toi comme pour lui.
Choisis bien tes mots, qu'il puisse les entendre sans se braquer mais en comprenant ce que tu lui dis.....
Dans ce cas là, c'est plutôt une bonne idée....

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  cristal le 04.12.11 15:27

En ce qui concerne mes parents, je les vois une fois tous les 15 jours parce que j'en m'en sens obligée.

il va falloir que tu apprennes a ne plus subir ces contraintes qui ne sont pas obligatoire
il faut que tu apprennes a TE respecter et a faire en fonction de TOI et de ce que tu veux TOI.
tu peux très bien appeler tes parents et ne les voir qu'une fois pas mois si tu en ressens le besoin TOI,il faut que tu cesses de penser a l'autre avant toi Janice car tu es la personne la plus importante de ta vie ne l'oublie jamais!!

pour ton ami,il est dans la colère et la rancœur contre LUI,contre ce qu'il ne peut pas te donner et ce qu'il ne peut pas se donner a lui a cause de l'alcool mais comme il ne peut pas s'en prendre a lui,c'est a la personne qui l'aime le plus qu'il s'en prend :TOI Crying or Very sad

tu es le bouc émissaire idéal car tu l’aimes et il le sait.Il ne fait pas cela exprès pour te nuire il t’apprécie sans doute beaucoup mais l'alcool est vicieux et sais exactement où appuyer pour faire mal a toi mais aussi a lui.
Il ne faut pas oublier que la malade alcoolique boit pour se détruire car il ne se sent pas digne de vivre mais c'est très difficile d'affronter l'enfer seul alors on prend la personne que l'on aime le plus ou qui vous voue un amour sincère et on l’emmène avec soi Crying or Very sad

prend du recul janice et NON tu n'as pas été trop dur,il faut être ferme avec l'alcool sinon,il ne comprend pas!!

reste sur tes positions,ecris lui si tu en as envie mais ne t'attend pas a des réponses,le MA a bcp de mal a entendre ce qu'il ne veut pas entendre,il va avoir mal mais tout ce que tu vas lui dire,il le sait et il boit pour ne plus le voir Crying or Very sad

écris lui pour te soulager TOI car tu as aussi le droit de parole et de dire que tu as mal et que tu souffres,il faut que tu vides ton coeur et que tu recommences a voir le jour et le soleil.

Apprend a te faire du bien,a te procurer un peu de plaisir: regarder un bon film,prendre un bon bain,écouter de la musique que tu aimes,sortir avec des amis,aller chez le coiffeur,peu importe ce que tu fais ou combien de temps cela dure mais il faut que tu retrouves un plaisir de vivre .

ça n'est pas facile janice mais tu peux y arriver

nous restons a ton écoute

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 04.12.11 19:55

2 jours sans nouvelles. Et ce n'est que le début...

Aujourd'hui j'avais prévu de faire un peu de rangement et de ménage (je néglige mon appart depuis un certain tps vu je passais tout mes WE chez lui ainsi que certaines soirées de la semaine), du shopping et une séance de ciné pour clôturer la journée.
Je n'ai rien fait. Je tourne en rond.... Je me sens vide.
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  cristal le 04.12.11 20:00

c'est normal que tu te sentes vide,tu n'as plus ton ami a t'occuper ni son alcool qui prenait toute la place Rolling Eyes

ça met un peu de temps mais je vois que tu avais qd même prévu des choses pour toi,c'est un bon début Very Happy

essaye de te faire un bon film ce soir et pour le ménage,met toi un peu de musique que tu aimes et met un peu d'ordre,sans forcément faire le grand ménage,range un peu pour que cela soit plus "vivable" pour toi,c'est très important d'avoir un interieur "propre",c'est un peu comme ds la tête Very Happy

ne craque pas maintenant,il faut que tu vois sa réaction car tu ne l'as jamais laissé aller au bout,tu es toujours revenue avant Crying or Very sad

tiens le coup et pense a toi,mange un truc que tu aimes ou bois qq chose qui t'apaise,il faut que tu apprennes a penser a toi ok??

nous sommes tous a tes cotés janice,tiens bon et ne lache pas ok??

gros bisous

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 04.12.11 20:34

cristal a écrit:bois qq chose qui t'apaise


un verre de vin ? Ou un ti punch.... le rhum me fait de l'effet en général Rolling Eyes
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  laurent le 04.12.11 21:11

bonsoir janice et bienvenue sur on s'aide.

je suis un conjoint de MA.

les filles t'ont déjà tout expliquer, et tu vas vite comprendre que le détachement peu faire beaucoup de mal si tu ne t'y prépares pas.
mets toi sur un petit calpin tout ce que tu aimes faire, ce qui te fais du bien, ce que tu aimes ressentir comme sensation.
l'attente de son appel va te détruire, alors sort, rappelle tes ami(e)s , tu a la chance de ne pas avoir a subir ses alcoolisation alors profites en pour te faire du bien, te rendre compte que tu es capable de vivre sans souffrir, sans attendre, que tu peux faire des activités sans être contrainte d'attendre que le MA soit apte a pouvoir sortir.

je t'envoies beaucoup de courage pour affronter tout ça, mais la chose primordiale que tu dois comprendre c'est que tu es LA personne la plus importante de TA vie.

onsaidiens

Laurent
avatar
laurent
Admin

Masculin 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  cristal le 04.12.11 22:06

tu vas vite comprendre que le détachement peu faire beaucoup de mal si tu ne t'y prépares pas

laurent,je pense que tu t'es mal exprimé là,ce peut être mal interprété,peux tu reexpliquer pour janice ce que tu veux dire

et janice,OUi pour le verre de vin,si cela t'apaise pas de souci,le rhum,ça assome plutot qu'autre chose alors evite Crying or Very sad

prend qq chose qui te procure du plaisir parce que tu as aussi le droit de te faire du bien ok??

un bon bain,un bon film et pourquoi pas un verre de vain si cela te fait du bien

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  SHALE le 04.12.11 22:08

un verre de vain

Quel beau lapsus Cristal!!! Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  cristal le 04.12.11 22:13

parole de MA shale je m'autocensure!!!!
difficile pour moi sans doute de proposer un verre de vin sur ce forum Rolling Eyes

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 04.12.11 22:34

Je n'ai bu ni vin, ni rhum... J'aimerais trouver une solution à mes problèmes ailleurs que dans l'alcool ;-)
Comme il me manque. Et comme j'ai peur qu'il ne m'aime plus...
J'ai essayé de lui écrire un mail, mais je ne trouve pas les mots.

Quoiqu'il en soit, ça fait du bien de vous lire, même si je ne suis apparemment pas encore prête à me détacher.
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  cristal le 04.12.11 22:39

ça ne se fait pas du jour au lendemain tu sais

il faut du temps pour y arriver mais ce que tu dois faire avant tout c'est te retrouver TOI et renouer avec ton propre bien être Very Happy

laisse tomber les mots si cela ne vient pas naturellement,tu le feras qd tu seras prête et tu le sauras très vite Very Happy

repose toi,fais des choses que tu aimes et ne t'en fais pas pour ton ami,si il t'aime vraiment,il ne va pas t'oublier du jour au lendemain il attend juste que tu reviennes comme tu le fais d’habitude sauf que là,ce n'est pas comme d'habitude car tu ne veux plus le partager avec l'alcool et tu dois etre ferme avec cela janice,

viens demain si tu le peux sur le forum pour nous dire comment tu te sens,nous sommes là pour t'aider et nous allons ensemble trouver une solution pour que tu ne souffres tout de même pas trop de cette séparation provisoire

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Janice le 04.12.11 23:00

Alors à demain.
Je vous souhaite une bonne nuit.
avatar
Janice
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

Féminin 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  SHALE le 04.12.11 23:04

Bonne nuit à toi aussi, la nuit porte conseil dit-on, demain ce sera sans doute plus simple d'écrire ce que tu souhaites lui dire....

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  vola le 05.12.11 10:39

bonjour Janice et sois la bienvenue sur onsaide petits coeurs
j'étais marié à un MA pendant 17 ans.
Ces six dernières années de ma vie ont été les plus dures car nous étions trois dans la relation(mon ex conjoint+ALCOOL+moi). J'ai perdu la bataille et j'ai accepté mon impuissance.
A force de vouloir sauver mon couple, je suis tombée très malade, mon corps a parlé.
Cette maladie m'a ouvert les yeux sur ma souffrance et mes dysfonctionnements(pas d'estime pour moi, pas de confiance en moi, peur de ne pas être aimé, peur du rejet etc). noon
Je me pensais ne pas être à la hauteur. J'étais tout le temps dans la culpabilité (dysfonctionnement)car tout simplement je ne m'aimais et ne me respectais pas. Je suis tombée très bas . Crying or Very sad
J'ai eu mon déclic
J'ai bien compris que je ne pouvais pas donner de l'amour à quelqu'un, si moi même je n'en avais pas pour moi , il en va de même du respect. Crying or Very sad

Avec l'aide du forum, l'aide professionnelle et les groupes de parole pour les proches des MA( je t'y invite d'ailleurs), je me suis relevée petit à petit et à mon rythme.

Je me suis armée psychologiquement pour ne plus renter dans la maldie de mon ex conjoint(détachement).
Cela a beaucoup déplu à mon ex conjoint, il s'en est suivi de culpabilisations et de chantages affectifs. Mon erreur était de me comporter comme une maman alors que ce n'est pas mon rôle vis à vis de lui, j'étais son épouse.
Je me rappelle lui avoir dit expressement que j'avais bien compris comment le fonctionnement du MA et qu'à partir ,jamais plus jamais , JE ne laisserai personne me faire souffrir.

J'ai gardé le cap jusqu'à maintenant non sans douleur mais j'ai bien intégrée que ma VIE est précieuse, et je ne suis pas responsable des autres malgré l'amour que je leur porte.
Cette philosophie de vie m'aide aussi dans mes relations avec ma famille, mes collègues de travail. Ma vie est plus facile à gérer depuis. petits coeurs
J'ai pris conscience de ma souffrance grâce à ma maladie et à l'alcool de mon ex conjoint, ces deux grosses souffrances m'ont appris à ME CONNAITRE ET A M AIMER:c'est le plus beau cadeau que je me suis fait coeurs, quelle belle aventure wouhou
JE TE SOUHAITE BON COURAGE onsaidiens

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore une histoire de co-dépendance...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 21 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum