Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 37 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 35 Invités :: 2 Moteurs de recherche

chouchou, SHALE

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Merci

Message  quefaire le 13.10.11 14:33

Merci à vous tous,

C'est difficile d'entendre de la part des autres ce que l'on perçoit à peine au fond de soi même, mais cela bouleverse énormément. je n'arrête pas de passer des larmes de douleurs à une certaine lucidité.
Je vais effectivement essayer de souffler car, les larmes s'arrêtent de temps en temps mais j'ai la gorge qui reste nouée depuis ce matin!!!
Demain matin à 5h30: yoga! Mes jeudis soir ont été tellement fatiguants ces dernières semaines que mon esprit et surtout mon corps n'auraient pas été capables de faire une séance "constructive".
Et après: digestion de tout cela.
Je crois que je peux m'accorder quelques jours pour évacuer et faire descendre toutes ces angoisses.

quefaire
Assidu
Assidu

Féminin 09/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  SHALE le 13.10.11 14:46

Absolument, tu peux largement t'accorder quelques jours de repos, pour toi, pour faire ce qui te fait plaisir!!!! Tu avances vite, il faut aussi prendre le temps de souffler... Very Happy

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  laurent le 13.10.11 14:56

c'est bien le problème de la co dependace, on sait que ca ne va pas mais on est incapable de trouver la sortir tout seul, enfin je parle pour mon cas personnel.
si je n'étais pas venu sur ce forum, je n'ai aucune idée de ce qui me serai arrivé, enfin si mais bon....
avatar
laurent
Admin

Masculin 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  vola le 13.10.11 15:00

bonjour, petits coeurs
Tu avances tellement vite, tu as puisé beaucoup d'énergie ces derniers temps, l'heure est de faire un break accordes toi un peu de repit c'est cela prendre soin de soi.
C'est normal que tu sois bousculée par ces posts, car il ya quelquechose en mouvement au fond de toi. Laisse le temps faire les choses.
Souffles en attendant, recharges les batteries ma Belle.
ENCORE BRAVO et reviens quand tu veux coeurs
je t'embrasse

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  cristal le 13.10.11 16:08

le yoga va te faire beaucoup de bien rebecca,lache prise quelques temps,ton inconcsient est entrain de travailler ans même que tu t'en rende compte.laisse le faire et concentre toi sur TOi pour le moment ok??

fais toi du bien,réapprend a vivre pour toi et tu verras que tout va se mettre en place petit a petit mais a TON rythme Very Happy

tout ne va pas se faire en un jour ni même un mois il faut du temps pour se reconstruire et ne mettre qu'une pierre après l'autre alors ZEN et respire ok??

accroche toi,nous sommes là rebecca

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

il ne communique plus.

Message  quefaire le 16.10.11 21:38

Bonsoir,

J'ai murement réfléchi: cure ou pas cure je ne veux pas faire machine arrière. Il y a un hic : Monsieur ne veut ni ne peut partir dans un mois alors nous faisons lit à part. Je ne sais pas comment l'inciter à faire ses comptes ( nous avons repris nos indépendances financières il y a 3 ans suite à ses 1er dérapages liés à l'alcool mais j'avais un bon travail à l'époque!)
Il dit vouloir s'en sortir POUR LUI mais cela, seul l'avenir nous le dira même s'il ne s'est pas alcoolisé depuis ce lundi.
Je lui ai conseillé de lire dans la rubrique entourage "lettre d'un alcoolique à ses proches" et le texte sur le détachement, acte que j'ai tant de mal à mettre en oeuvre. Pourquoi? Parce qu'il parle peu en général et encore moins de son problème d'alcool.Quant à moi, comme une idiote, je n'ai pas pu m'empêcher de revenir sur ce sujet de conversation du fait de ce silence et de cette distance entre nous que je trouve très lourde à porter.
De plus, je lui ai reproché de mal transmettre les messages qu'il souhaite faire passer à notre fils: il a en fait raison sur le fond mais sur la forme, il ne peut s'empêcher d'utiliser des propos négatifs. J'ai parfois l'impression d'entendre son père et c'est ainsi depuis toujours. Je ne suis pas une mère parfaite mais j'ai bien intégré certaines choses basiques: à force de dire à un enfant qu'il laisse TOUJOURS ou ENCORE trainé des choses, elles ne pourront que TOUJOURS ou ENCORE trainer. A force de l'aider même s'il ne demande pas d'aide, il ne tentera plus rien puisque tout est fait sans qu'il ne demande quoi que ce soit....qu'il est important de féliciter et d'encourager son gamin. Il ne m'a pas dit grand chose à ce sujet mais l'a mal pris. Comme pour ce que je lui ai imprimé ou acheté comme livre sur l'alcool( il y a bien 1 à 2 ans de cela, je les avit acheté pour moi), je lui ai également acheté des livres de pédopsychiatre portant sur l'éducation des enfants. Ces livres sont toujours là ( y compris "un dernier pour la route" et pour en finir avec l'alcoolisme d'ailleurs!) il n'y a pas touché. Je lui ai rappelé mais il n'a pas eu la curiosité d'ouvrir ces ouvrages jusqu'alors.
Je crois que nous n'arrivons plus à communiquer depuis un moment et je crois que la situation ne va pas améliorer les choses. Comment ne pas perdre le contact malgré la situation? Je ne sais pas si vous pourrez m'aider mais j'avais besoin d'exprimer mes sentiments.

A bientôt et bonne nuit à tous et toutes.

Rebecca
Je l'aime et j'ai l'impression que je suis en train de creuser le fossé de part mes décisions peut être et/ou de part sa prise de conscience. Oui, Laurent et Cristal ont raison sur ce point: l'annonce de mon souhait de se séparer a probablement accélérer la prise de conscience mais mon mari ne va peut être pas suivre pour autant le chemin de la VRAI guérison.
Il a rendez-vous chez la psy de l'ANPAA jeudi prochain ( jour de repos pour lui donc alcoolisation probable). ce qui me dérange c'est que c'est la même personne qui nous suivra tous les 2. De plus, pour l'avoir vu une fois, je trouve que nous avons très peu parlé de mon mari et moi mais plus de moi. Savez vous si cela est courant dans la façon d'aborder un co dépendant?

quefaire
Assidu
Assidu

Féminin 09/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  cristal le 16.10.11 21:52

beaucoup de choses a dire rebecca,procedons par ordre Very Happy

De plus, pour l'avoir vu une fois, je trouve que nous avons très peu
parlé de mon mari et moi mais plus de moi.
Savez vous si cela est
courant dans la façon d'aborder un co dépendant?

si tu m'avais dit que vous aviez parlé de ton mari,je t'aurais dit de changer de psy tout de suite !!!
evidement que c'est normal qu'il parle de toi,tu y vas pour TOI pas pour ton mari c'est TOI qui a besoin d'aide là alors c'est sur toi et toi seule que va se concentrer les seances c'est evident !!même si le sujet reviendra immanquablement sur ton mari,du moins au début car tu verras après que tout en fait part de toi Very Happy

A force de l'aider même s'il ne demande pas d'aide, il ne tentera plus
rien puisque tout est fait sans qu'il ne demande quoi que ce
soit....qu'il est important de féliciter et d'encourager son gamin.

remarques tu rebecca que tout ce que tu dis a ton mari au sujet de ton enfant est exactement ce qu'on te dit au sujet de ton mari??? ça donne a réflechir non?? c'est donc bien un role de mère que tu as vis a vis de ton mari,role que tu dois absolument combattre car ton mari n'est pas un enfant

pour ce qui est des textes,des ouvrages et des discussions sur l'alcool,laisse tomber rebecca,il n'est pas prêt du tout et tu ne feras que le braquer Crying or Very sad

tu as donné les infos necessaire,a lui maintenant de les utiliser correctement.

Si tu n'as pas d'autre choix que de vivre avec,alors blinde toi et tourne lui le dos a chaque fois qu'il a bu,détache toi de l'alcool le plus possible et vis en fonction de TOI et plus en fonction de ses alcoolisations.

fais toi du bien,va voir des amis de la famille,sort sans lui,refais du sport etc...reprend contact avec la vie rebecca et surtout ,sans l'alcool en toile de fond ok??

nous sommes là et n'hesite pas a vider ton coeur ici,le forum est là pour cela

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  SHALE le 16.10.11 21:58

Pour ta dernière question, je dirai oui, car en fait le changement de comportement du co dépendant entraîne très souvent un changement de comportement du MA.... Alors en parlant de ta position dans le couple, le thérapeute peut te guider pour que tu agisses pour toi mais aussi en ne surprotégeant pas ton mari, ce qui l'empêcherait de se prendre en main...
Pour les bouquins, si ce n'est pas lui qui a eu l'envie de les acheter, il ne les lira pas, mais tu peux toujours les laisser traîner, on ne sait jamais, il finira peut-être par y jeter un oeil...
Tu ne peux pas non plus lui dire quoi lire ou quoi faire, tu peux laisser des textes bien en vue, à lui de les lire ou pas....
Pour parler à ton fils c'est un peu la même chose, il ne peut que prendre mal ce que tu vas lui dire, il n'y a pas de dialogues là, il pense que toi tu fais bien et lui mal, même si c'est la vérité, tant qu'il vivra les choses comme ça, il ne pourra pas avancer...
Demande lui plutôt comment il réagirait dans une situation donnée avec votre enfant, demande le lui comme un conseil, qu'il se sente aussi investi dans son rôle de père. Si la réponse ne te semble pas bonne, essaie d'en discuter calmement, mais si elle te semble acceptable n'oublie pas de lui dire que tu penses qu'il a raison...
Il faut aussi lui rendre sa dignité d'homme et de père, tant qu'il se sentira aussi minable il aura du mal à avoir envie de s'en sortir, ou alors il lui faut une grande force de caractère...
Par contre il va se rendre à ses rendez vous pour se soigner ça aussi, c'est une très bonne chose, mais ne lui pose pas de questions, il t'en parlera s'il en a envie, c'est à lui de gérer sa maladie...
Courage à toi, ce n'est pas facile à vivre!!!! coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  vola le 17.10.11 11:30

bonjour rebecca, petits coeurs

effectivement, tu mets en lumière beaucoup de choses qui me parlent rebecca.
Quand j'ai pris conscience de la maladie et surtout sentir mon bien être et à me sentir vivre, j'étais décidéé à ne plus faire machine arrière malgré les remontrances de mon ex conjoint. le bonheur a trop bon goût smiles
J'avais acheté un bouquin de jacques salomé s' intitulant" à qui ferai je de la peine si j'étais moi même?"
Ce bouquin était criant de vérité et il m'a conforté dans ma démarche positive. Very Happy

Ensuite, moi aussi je l'ai incité à venir sur le site, à lire des bouquins pour qu'il puisse comprendre sa maladie, rien à faire, je n'étais pas entendu. Certains bouquins n'ont jamais été ouverts. Crying or Very sad
J'ai laché prise car il n'est tout simplement pas prêt.J'ai compris par la suite que je continuais à materner et le considérer comme un enfant qui a besoin d'être guidé par sa mère. Ce n'est pas mon rôle noon , il m'appartenait de changer.

Enfin, j'étais suivie pendant deux ans par une psychothérapeute spécialiste des addictions. cela m'a beaucoup aidé jusqu'au jour où elle a décidé d'interrompre les séances car elle voyais que j'étais sur les rails et que je pouvais vivre sans son aide.
De part mon expérience, ma psychothérapeute ne voulait pas suivre le couple, soit l'un soit l'autre mais pas les deux. Elle me disait qu'elle risquait de perdre toute son objectivité en suivant les deux.

Rebecca, la machine est en marche dans ton for intérieur, sois réceptive à ce remue ménage c'est la marque du changement positif.
je t'embrasse et bonne journée coeurs

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les angoisses reprennent suite à de nouveaux événements.

Message  quefaire le 22.10.11 16:29


J'ai fait cette semaine une séance de Shiatsu qui m'a fait le plus grand bien. Je reprends petit à petit le rythme des 10 min de respirations matin et soir!
J'ai trouvé un groupe de parole pour l'entourage et je vais à ma première réunion mardi prochain ( on verra si cela me parle!)

Mon mari ne va toujours pas mieux: son rdz-vs a été reporté à la demande le l'ANPAA à jeudi prochain. Il a essayé manipuler mon fils contre moi et moi même ( pour me tester je pense) lorsqu'il s'est alcoolisé jeudi.
J'ai peur, peur car alcoolisé il a dit à mon fils "il faut que papa arrête sinon, c'est la mort qui l'attend". Lorsqu'il porte ce genre de propos, c'est à lui que s'adresse l'autre?
Lors de son avant dernière "descente aux enfers", il a parlé à une connaissance et lui a dit qu'il faisait souffrir sa femme, son fils et lui même et qu'il était désolé. Cette personne m'a dit qu'elle l'a trouvé bizarre et qu'elle l'a encouragé à faire "nécessaire" ( je ne sais pas si cette personne connaît la maladie). Je sais bien qu'il a tenu des propos dont il ne se rappelle plus, il ne se rappelle pas avoir vu cette personne mais j'ai du mal à être indifférente à ces paroles.

Alcoolisé ce jeudi , il m'a dit qu'il allait partir vivre chez un couple (d'anciens) amis que je sais maintenant manipulateurs et buveurs!!! J'ai péter les plombs, car il sait pertinement ce q/e je pense d'eux (mais ne savait pas encore que je vais rompre mon contrat pro que je réalise au sein de leur entreprise le 08/11/ prochain) J'ai repris mon calme un oeu tard et je lui ai dit que nous avons tous le choix et que je respecterai le sien.
Je pense que Cristal va encore me violenter pour mon bien: OUI j'ai gâché mon énergie car il était alcoolisé, OUI moi aussi j'ai essayé de le manipuler. Mais bon, je ne sais pas, mais c'était plus fort que moi!
Néanmoins, je comprends maintenant le sens de "vivre et laisser vivre", je comprends que je ne pourrais changer ce qui ne veut pas être changé mais il va falloir que j'apprenne à appliquer en travaillant plus sur moi.

Face à l'angoisse de mon garçon de se dire que son père est encore plus en danger ailleurs que chez lui, nous allons partir demain chez mon ancien patron et sa compagne qui sont aussi des personnes qui connaissent le problème via leurs anciennes relations de couple respectives
Une semaine, une semaine où nous ne serons pas chez nous, une semaine où nous allons penser à autre chose parce que la maladie ne pourra pas s'imposer à nous! Nous passons tout de même notre journée demain tous les 3 sauf si alcoolisation il y a bien sur.
C'est dur de se "blinder" lorsqu'on est adulte et je n'ose même imaginer la souffrance intérieure de mon fils. Dans mon malheur, il en exprime une partie mais le reste?
En ce qui le concerne, je continue le suivi pédopsychiatrique, nous allons faire une séance de shiatshu ensemble début novembre ( pb de disponibilités!!) et enfin, je saurai s'il y a des groupes de parole pour les enfants de son age sur l'île ce mardi.

Bon week-end et bon courage à tous ceux qui sont sur la voie. Laurent, Vola, tous les onsaidiens qui osent témoigner, les MAB qui nous mettent sur la voie de par leur vécu : MERCI. Vos avancées nous font avancer! Pensons à notre bonheur personnel et le reste suivra!

Rebecca.

quefaire
Assidu
Assidu

Féminin 09/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  SHALE le 22.10.11 16:36

C'est une bonne chose que ton fils ait un suivi pédo psy, ça doit l'aider beaucoup. Tu mets aussi en place tout ce qu'il faut pour t'aider, continue dans ce sens.
Les paroles alcoolisées de ton mari sont plus adressées à lui même qu'aux autres, un MA alcoolisé ne pense qu'à lui, pas aux autres, ils n'ont pas de place dans une vie qui est rempli par l'alcool et par lui seul.....
Alors pour le moment, pense à toi et à ton fils, ce que tu fais et c'est très bien... smiles coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  cristal le 22.10.11 16:44

je vois que tu prends tout de même soin de toi rebecca et que tu fais en sorte de proteger ton fils,c'est ce qu'il faut retenir Very Happy

c'est vraiment super que tu partes une semaine loin de l'alcool,ça va te faire le plus grand bien et va te permettre de réfléchir sereinement ds un environnement sain.

je ne vais pas te violenter rebecca,bien sur que non tu n'as pas gaché ton energie,tu as réagi a une agression,c'est humain et logique alors tu as bien fait d'etre toi même et de te defendre au contraire Very Happy

se détacher et se blinder ne se fait pas du jour au lendemain,tu as compris le mécanisme de la MA et tu sais comment le contrer,pour la pratique,cela va se faire petit a petit mais tu reagis dejà de mieux en mieux

si il veut partir chez des "amis",c'est très bien pour vous,plus tu seras loin de l'alcool et plus tu pourras remonter et te sortir de la co dependance.

pense a toi rebecca et protège ton fils de ces paroles terribles qui ne sont l'oeuvre que ce maudit alcool
explique les choses avec tes mots a toi pour le rassurer et j'espère qu'il pourra trouver une tierce personne professionnel pour évacuer ce qu'il a en lui.

tu peux vider ton coeur ici rebecca,n'hesite pas surtout

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  laurent le 22.10.11 17:00

bonjour rebecca,

je te souhaite de passer une belle semaine loin de cette fichue maladie, aller tu coupes ton portable et tu te reposes.

continue a agir comme tu le fais, ton mari même si cela te fait mal se parle a lui même pendant ses longs monologues où il est alcoolisé.

fait parler ton enfant de ce qu'il ressent, de ce qu'il peut entendre de la part de son père, tu sais ils ne sont pas dupent. parlez vous tous les deux, construisez vous votre cocon.

je t'embrasse rebecca, tu fais tout bien, n'oublies jamais que le plus important c'est toi et uniquement toi.

laurent
avatar
laurent
Admin

Masculin 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  quefaire le 23.10.11 3:33

Laurent,
Pour répondre à ta question, mon fils et moi discutons énormément d'une manière générale. Depuis que nous avons pris conscience de la maladie de son père, j'ai le sentiment d'être encore plus à l'écoute. Je le masse assez régulièrement au lit avant qu'il s'endorme et il me dit assez spontanément s'il est stressé et pourquoi. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'accepte de m'aérer en partant une petite semaine plutôt que de gaspiller à essayer de "déloger" mon mari pour que nous soufflions un peu. C'est mon fils qui préfère que son père reste à la maison et que nous partions!
Mon patron est à 15 min de chez moi à pied mais je vais tout faire pour mettre les pieds chez moi le moins possible.
En tout cas, nous avons défini le programme de demain de façon "démocratique": la route pour aller vers la plage fermant ses portes à 6h30 du matin, départ à 6h20 demain dernier carat! Et oui, le temps se rafraîchit en métropole, il se réchauffe dans l'hémisphère sud!
Et ensuite retour à la maison vers 12h30/13h et plus si affinitées , devoirs, cake aux olives et aux lardons, valise et tchao l'alcool jusqu'à vendredi soir prochain ( et cela est sur à 100% Very Happy ).
Cristal,
Je crois que "bousculer intérieurement" et plus adapté que violenter, ce mot porte trop à confusion!

A bientôt,
Rebecca

quefaire
Assidu
Assidu

Féminin 09/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  vola le 23.10.11 18:02

bonsoir,
Rebecca, je suis contente que tu avances,tu as compris que ton bien être et celui de ton fils sont la priorité pour le moment C'est à ton mari de gérer son combat contre lui même
Moi aussi, je fais du shiatsu tous les deux semaines, cela me fait un très grand bien alors continues ainsi ;
Plus tu te sentiras mieux dans ta tête plus les solutions te paraitront évidentes;
je participe à des groupes de parole de façon très régulière, cela m'a permis de me libérer par la parole,d'apaiser ma souffrance car je ne suis plus sentie seule face cette maladie,
je me suis appuyée sur les expériences des autres amis pour trouver des solutions à mon problème
je t'embrasse

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  quefaire le 27.10.11 14:11

Il m'a appelé ce matin, pour me dire qu'il se dirigeait vers la psy de l'ANPAA et qu'il était angoissé.
Ayant rendez vous moi aussi dans l'après-midi, j'ai été honnête, je lui ai dit que moi aussi j'étais angoissée mais qu'il était dans notre intérêt respectif de chasser nos propres démons, de se faire violence pour mieux vivre après.

Il m'a rappelé à l'issue de son rendez-vous et m'a dit que cela lui a fait du bien,que cela fait réfléchir.
Il a eu une connaissance au téléphone qui souhaitait prendre de ses nouvelles et l'encourager. Il lui a répondu qu'il était alcoolique et qu'il comptait se soigner. Cette connaissance va lui apporter du thé chinois et lui a proposé de faire du sport ensemble.

Ce n'est pas que je ne veux pas le croire, c'est juste que j'ai peur, peur de m'accrocher à cette idée pour avoir à subir ensuite les frais d'une nouvelle dérive vers l'alcool. En clair, je rentre demain soir de ma semaine de break mais je reste déterminée à garder mes distances par rapport à l'alcool.

Mon fils s'est confié à un des ses petits copain de classe dont je connais la maman. Cette dernière m'a proposé de le récupérer les jeudis soir la semaine dernière et ne sachant pas que nous n'étions pas à la maison est revenue vers moi aujourd'hui ( jour où mon conjoint est en repos et s'alcoolise fortement). S'il est d'accord, je vais le faire à partir de la semaine prochaine.

La psy m'a dit qu'elle était "systémicienne" et donc spécialisée dans les thérapies familiales. Il n'y a donc aucune contre indication à nous suivre séparement.

Voilà, je vous écris tous cela mais je n'arrive pas à ne pas penser que même si mon conjoint est allé à ce rendez-vous, il s'est malgré tout cela alcoolisé du fait de la nature de sa maladie. J'ai déjà été si patiente que je ne veux plus avoir à me poser des questions sur son rapport à l'alcool. Il faudrait juste que j'arrive à ne plus me demander quelles sont ses réélles motivations: lui ou nous? Je crois que c'est cela être libre. Il faudrait que je trouve mes réelles motivations de vivre en dehors de mon fils qui lui aussi un jour volera de ses propres ailes.

Merci à vous de me lire....

Rebecca.

quefaire
Assidu
Assidu

Féminin 09/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  cristal le 27.10.11 15:40

tu arrives de mieux en mieux a te detacher et a faire en focntion de toi rebecca,c'est super

pour ce qui est de croire ou non ton mari,il faut que tu gardes toujours cette même ligne de conduite c'est a dire t'eloigner de l'alcool,ce n'est pas en une semaine que tout se joue tu sais Rolling Eyes
alors même si il fait des efforts,même si il se soigne,toi,tu restes distante et ferme dans ta décision de ne plus côtoyer l'alcool.

Même a un mois de sobriété ,le MA est encore dans l'alcool,c'est un travail de longue haleine alors n'imagine pa retrouver ton couple tout de suite,il faut d'abord que tu te retrouves toi et il doit en faire de même de son coté et chacun de son coté.

Super pour la garde du petit,en plus,il a une tierce personne pour parler et je crois qu'il voit un pro en plus Very Happy

ne te met pas a rêver d'un retour de ton mari pour le moment rebecca,il est encore trop ds l'alcool et est juste entrain de comprendre qu'il perd toute sa vie.
il faut que tu restes éloignée justement maintenant pour qu'il voit que c'est du serieux et que tu ne reviendras pas sur ta décision.

Protège toi rebecca et vis pour toi pour le moment

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  vola le 27.10.11 15:56

bonjour rebecca,
j'espère que ton break t'a permis de recharger les batteries.
Rebecca, si tu le veux bien, continues à t'occuper de toi, de continuer ta démarche de soin personnel et de trouver des solutions saines pour toi et ton enfant. C'est une aide précieuse que propose cette maman. Very Happy

Tu as raison, il ne t'appartient pas de rechercher les motivations de ton mari. Tu es impuissante, c'est aussi une perte d'énérgie et de temps car nous sonmmes tous différents.
En revanche, rechercher tes réelles motivations te permettra de trouver le chemin de TA VIE, la tranquilité d'esprit malgré le problème d'alcool.

Retrouves ta confiance et ton estime Rebecca, ta peur se dissipera, j'en suis sure. Je voudrais te faire partager cette expression que j'aime bien:"le courage c'est la peur qui fait sa prière"

Continues, comme tu fais, à te détacher de cette maladie sans te préoccuper sur ce qu'il fait ou ne fait pas. Pour l'instant c'est ton bien être personnel qui compte.
je t'embrasse

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

mes impressions

Message  quefaire le 29.10.11 16:11

Bonjour à tous,

Je suis rentrée chez moi hier soir. Mon mari avait le visage "de la honte". La semaine s'est probablement ponctuée de descentes.
Il n'a pas voulu parler de son resssenti. Il m'a dit vouloir parler de tout et de rien. Dans nos différents échanges, je lui ai dit que cette coupure nous a fait le plus grand bien et j'ai calmement mis en avant le "dossier séparation".
Je lui ai dit que, pour le bien être de son fils et moi même, nous allons devoir, sans non plus se précipiter, faire nos comptes pour pouvoir estimer quel loyer chacun pourra se permettre de son côté et savoir quel type d'appartement chercher.
Je lui ai bien préciser que ma décision est prise parce que je ne souhaite pas le partager avec l'alcool et parce que son attitude alcoolisée est nuisible pour notre petit garçon.
Il m'a demandé comment allons nous nous organiser pour la garde de notre garçon. Je lui ai dit que je l'aime, qu'il est un homme bien et un père aimant, que je sais que son fils lui manquerait s'il ne le voyait pas.
Comme nous avons un peu de temps (finance oblige, durée de préavis de la rupture de bail ) pour prendre chacun son toit, je lui ai conseillé de poser la question au médecin alcoologue qu'il doit voir la semaine prochaine à l'ANPAA car à ce jour, ni lui ni moi ne savons quand les pulsions d'alcool seront irrésistibles. En effet, je ne me vois pas priver mon mari de son fils mais je ne veux pas que mon fils reste seul avec lui s'il est alcoolisé!
Il m'a dit qu'il veut s'en sortir en me laissant sous entendre qu'il compte continuer ses démarches de santé en ce sens.
Je lui souhaite mais ne peut me permettre prendre ses paroles pour vérités.

Ce retour à la maison est "bizarre": nous avons pu discuter "de tout et de rien". Il y avait tout de même une distance vu qu'il était très mal dans ses baskets.Je me sentais plus sereine que d'habitude mais en même temps , ni lui ni moi n'avons eu un sommeil profond ( nous dormons dans la même chambre pour moins perturber notre garçon).
Demain, si l'alcool n'est pas là bien sur, nous irons tous les 3 à la montagne. C'est bien pour cela l'île de la Réunion! ( il ne manque que la neige!!).

Quant à moi, je crois avoir identifié des" pièces puzzles " concernant mon mal être et mon égarement mais je ne sais pas où cela va me mener:
j'ai compris pourquoi je ressentais une "emprise" de la part d'une personne que je pensais être une amie: elle fonctionne comme ma mère, elle a toujours eu des traits de caractères qui sont identiques à ma mère.
C'est seulement après avoir discuter un peu avec la psy de ma mère puis après avoir eu quelques échanges "tendus" au téléphone avec cette soit disant amie, que j'ai fait le rapprochement.
Je ne vais pas me torturer l'esprit.... cela va faire son chemin.

Si l'ambiance est aussi "joyeuse" ce soir je crois que je vais regarder un filmou un spectacle humouristique à la TV. Les beaux jours finiront par revenir non?

Bonne soirée et bon week-end à tous.

Rebecca

quefaire
Assidu
Assidu

Féminin 09/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  cristal le 29.10.11 16:57

tu appliques le détachement exactement comme il le faut rebecca,cela va être beaucoup plus gérable de cette façon

tu commences enfin a te concentrer sur toi et plus uniquement sur la MA de ton mari,cela te permet de ressortir enfin des nœuds très importants pour la suite de ta reconstruction Very Happy
je ne sais plus si tu as un psy mais si tu en as un,parle lui de tout cela,de cette amie qui te rappelle ta mère et si tu n'en as pas,il est vraiment temps que tu prennes rdv parce qu'il ne faut pas garder tout cela en toi sans l'analyser,cela va te faire avancer et te permettre de renaitre enfin

pour ton fils,il est bien évident qu'il ne faudra pas le priver de son père mais il va falloir que vous trouviez un moment où tu es sure qu'il ne sera pas alcoolisé(la matin peut etre?,)ou alors en ta présence ou d'une tierce personne mais que ton fils ne soit pas seul avec lui si il est susceptible de boire Rolling Eyes

tu te sens plus sereine parce que tu es enfin toi même rebecca,c'est ce qui fait toute la différence Very Happy
la difficulté a vivre cette épreuve est cependant toujours là mais tu es apte a la gerer en te protégeant maintenant

tu fais tout comme il faut,c'est super et n'oublie pas de penser a toi surtout,fais des choses qui te plaisent et te font du bien ok??

bonne balade en montagne,ça va vous faire le plus grand bien

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  vola le 30.10.11 16:03

Bonjour;
Moi aussi, je sens tes progrès Rebecca, je suis contente pour toi.
La situation est délicate mais avec le temps et une fois la maitrise de ta propre vie retrouvée, tu surmonteras les épreuves en toute confiance. C'est certainement difficile mais pas insurmontables.
En complément des groupes de parole et du forum, j'étais suivie par une psychothérapeute, cela m'a permis de faire la paix avec mon passé, cela a été une vraie libération pour moi intérieurement et m'a donné beaucoup de courage pour aller de l'avant.
continues à te faire du bien, t'aimer et tu seras plus disposée à prendre de bonnes décisions pour toi.
je t'embrasse petits coeurs

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  quefaire le 31.10.11 9:04

vola a écrit:continues à te faire du bien, t'aimer et tu seras plus disposée à prendre de bonnes décisions pour toi
.
Bonjour,
Cette phrase m'a fait fondre en larmes! pleurer fort
Je dois me rendre à l'évidence:j'ai beau affirmer le contraire; je ne m'aime pas, en tout cas pas assez!
Le hasard, s'il existe, fait que je lis en ce moment un bouquin que j'ai acheté il y a plus de dix ans de cela et que je n'ai , à l'époque, pas terminé : "Aime toi, la vie t'aimera" de Catherine Bensaid.
Je sentais déjà qu'il y avait un vide à l'époque, mais lequel.
Je crois qu'en fait je suis comme mon MA: je ne m'aime pas, ou du moins pas assez. Je me suis donc noyée dans ses problèmes à lui et cela m'a permis de ne pas penser à mon manque d'estime de moi! "Ma béquille": c'était lui avec sa maladie.Voilà pourquoi cela m'est difficile de mettre un terme à notre histoire. Voilà pourquoi je souffrais tant à l'idée qu'il soit seul....
J'ai un peu honte Embarassed de l'admettre mais c'est ainsi que je le perçois.
Je comptais envoyer ce message en MP mais après tout, si cela peut aider d'autres co-dépendants, pourquoi pas! Chaque cas est certes personnel, mais il y a tout de même des grandes lignes qui semblent identiques.
En me sauvant moi même par une meilleure estime de moi, mon mari souhaitera peut être se sauver lui. J'ai conscience aujourd'hui que cela n'est pas une garantie. Tant pis, je vais en souffrir si cela n'est pas le cas mais au moins, je serai mieux dans ma tête à moi. Si mon fils me perçoit comme étant heureuse, il y a plus de chance qu'il aspire à cela dans la vie lui aussi! Je ne sais pas si j'arriverai à trouver les mots justes si son papa reste dans son mal être avec ou sans alcool. D'ici là, il y a encore du chemin à faire, alors chaque chose en son temps!

Vola, j'ai trouvé des groupes de parole sur l'île de la Réunion mais il est très difficile d'y assister du fait de la distance et/ou des horaires.
Ce même groupe de parole propose des réunions en ligne mais avec le décalage horaire ( 2h de+ jusqu'à samedi dernier et maintenant 3 ici)
Tu veux bien me conseiller ceux que tu as fréquenté en MP s'il te plaît?

Bonne journée à tous les onsaidiens et à ceux qui ont envie mais encore peur d'entrer dans cette précieuse famille d'entraide et de soutien!

quefaire
Assidu
Assidu

Féminin 09/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  SHALE le 31.10.11 10:26

Tu as fait une analyse approfondie de ta position face à la maladie alcoolique et je pense que tu as vu juste.
Le fait de retrouver l'estime de toi, d'agir en ce sens, peut changer beaucoup de choses dans ta vie et dans celle de tes proches...C'est un grand pas de fait, maintenant tu vas peu à peu mettre en place les solutions pour remédier à cet état de fait!!! smiles coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  cristal le 31.10.11 15:27

tu as fait un très gros travail sur toi rebecca,c'est impressionnant
et tu as tout compris

il faut maintenant que tu laisses un peu reposer tout cela parce que cela a du mobiliser beaucoup d’énergie pour arriver a cette constatation et tu as besoin de recharger tes batteries.
Je ne sais plus si tu as un psy ou un médecin mais il serait bon de retravailler cela avec lui,c'est un énorme noeud que tu viens de découvrir là et il faut aller au bout et ne pas le lâcher pour qu'il te laisse enfin tranquille.

Tu es entrain de te retrouver TOI,tu es entrain de te regarder TOI et c'est ce cette façon que tu vas apprendre a t'aimer

tu as fait un grand pas en avant rebecca,je suis très contente pour toi même si cela doit être encore assez penible a vivre Crying or Very sad

tu es sur le bon chemin,continue comme cela et fais encore et toujours en fonction de TOI

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  cris le 31.10.11 15:35

Tu as eu raison de déposer ce message, il m'a profondément émue. Comment pouvais-je m'aimer alors que je n'arrivais pas à aider mon MA? le premier pas franchi a été d'oser venir sur le forum, en témoignant j'ai retrouvé une dignité, le courage de dire. et ça c'est une preuve d'amour que je me suis faite à moi, puisque pour une fois depuis longtemps je pensais à moi et à me sauver, c'est donc que je m'aimais pour pouvoir faire cette démarche, que je voulais exister.
Puis j'ai listé ce que j'aimais dans moi, oh je ne te cache pas qu'au début il n'y avait pas grand-chose, alors j'ai cherché dans les petites choses qui peuvent paraître bien insignifiantes face à l'épreuve que je traversais et aux exigences que je me mettais pour sauver mon mari.Exigences illusoires et donc vouées à l'échec puisque c'est à lui de se sauver. Donc je me suis recentrée sur moi.Il y avait là des petites choses de moi que j'appréciais, bien enfouies, il me suffisait juste de les mettre en évidence, de creuser. Aujourd'hui, je sais que je suis quelqu'un de bien. et je me suis assez détruite pour que cela cesse.
Tout n'est pas résolu mais je sens que j'existe de plus en plus pour moi. Mon entourage s'en est rendu compte et quel cadeau de les voir heureux de me sentir souriante. Déjà pour mes enfants !
avatar
cris
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

16/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: comment l'aider et ne pas sombrer avec mon fils

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum