Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 5 Enregistrés, 0 Invisible et 17 Invités :: 2 Moteurs de recherche

bruno, cristal, Domi06, luze, mamou

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  orchidéfanée le 26.08.11 3:55

Bonsoir,

Je me suis inscrite sur ce forum après avoir lu quelques uns de vos témoignages et constater que plusieurs d'entres-vous vivent ou ont vécu le même cauchemard que le mien. Je suis conjointe d'alcoolique, non plus par choix après 11 ans, 2 enfants et 2 thérapies, mais bien parcequ'il me l'impose et que je ne trouve plus de porte de sortie à cet enfer qui reviens sans cesse jour après jour. Certains alcooliques s'en sortent, j'en suis consciente et je leur lève mon chapeau pour les efforts et les sacrifices nécessaire à la sobriété. Pour d'autres malheureusement, ce ne sera pas le cas. Et cette situation est la mienne, enfin celle du père de mes enfants. Je suis à bout de souffle, je survit, je ne vit pas. J'espère en vain le jour ou j'ouvrirai les yeux et qu'une nouvelle vie s'offrira à moi, le jour ou je pourrai me lever et vivre pour moi et pour mes enfants, non pour lui et pour sa bouteille. Je ne crois pas avoir besoin de vous donner les détails d'une situation comme la mienne, vous la connaissez probablement aussi bien que moi. J'ai déjà été de celles qui vous demanderaient de l'aide pour aider son conjoint à s'en sortir. Aujourd'hui, après avoir tout donné pour cette cause, je vous demande de l'aide pour savoir comment MOI je pourrais m'en sortir. Je suis une mère aimante, une femme travaillante, responsable et honnête. Je suis le soutien familial et j'ai toutes les responsabilités. Je n'ai aucun problème avec ça, tant que je le fais pour moi et pour mes enfants. Pas pour lui. Pas pour celui qui refuse de travailler depuis 3 ans, qui n'a aucun revenu, qui dort et qui boit pendant que je me tue au travail, qui n'a plus de permis de conduire, plus de voiture, plus de famille, plus d'amis, et tout ça bien sûr parcequ'il refuse catégoriquement d'abandonner sa bouteille. Je ne veux plus me battre pour sa cause, je veux me battre maintenant pour la mienne...

orchidéfanée
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  cris le 26.08.11 8:58

bonjour orchidéefanée, je suis co-dépendante également, mon mari est actuellement en post-cure. Je me retrouve dans tes paroles il y a un mois, avant que mon mari décide de se soigner. J'étais en survivance comme toi, et faisant mon possible pour tenir au travail et pour tenir le "cap" pour les enfants. Enfin, les miens sont grands et donc, ils étaient aussi un soutien moral. Mais malgré tout, j'ai annoncé à mon mari que j'allais partir s'il ne se soignait pas, même si je sais que la décision doit lui appartenir, je voulais tout de même le prévenir que je partirai. C'était très clair malgré la douleur dans ma tête car je l'aime. . Tu dis vouloir penser enfin à toi. Et c'est très très bien. Ici, sur le forum, j'ai trouvé beaucoup de réponses à mes questions, beaucoup d'encouragements pour me retrouver moi-même. Je pense que tu as réfléchi, comme je l'avais fait, à toutes les possibilités : rester, partir ? logement.... combien de nuits blanches à envisager tout cela, combien de pleurs ???
C'est super car tu réagis et tu penses enfin pour toi ! bravo
Tu as fait le bon choix, de déposer ici ton témoignage. Ici, tu trouveras écoute, conseils, partage et des questions pour te permettre d'avancer.
Surtout, aies confiance en ta capacité à te reconstruire ! on a des ressources ! je peux en témoigner ! Fais quelque chose pour toi aujourd'hui, même si c'est une petite chose ! Moi par exemple j'ai repris la piscine. Mais ça peut être un truc tout bête : un bain relaxant avec une bonne musique..... Un petit moment rien que pour TOI. C'est par des petits moments comme ça, très petits, que j'ai commencé à penser à moi. petits coeurs
avatar
cris
Grand Tchatcheur
Grand Tchatcheur

16/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  vola le 26.08.11 10:25

bonjour et bienvenue,
Tu as frappé à la bonne porte et nous ferons de notre mieux pour te sortir du chaos.
Je vois que tu as compris ta situation, tu n'es plus dans le déni et comme tu dis si bien , tu vas te battre pour toi et tes enfants. c'est cela plus important maintenant si tu veux VIVRE.
Prendre soin de ta propre personne car tu as pris conscience de ton impuissance à changer l'autre malgré tout l'amour que tu lui portes.

Tu as le choix de changer ta propre vie. En te voyant changer d'attitude vis à vis du MA et te sentir bien, j'ose espérer qu'il trouve la force et la détermination à se soigner. En descendant du manège infernal ne tourne plus , il pourrait se poser des questions et parfois faire pression(manipulations ,chantages) pour que tu ne changes pas.
Comme dis Cris, bichonnes toi, fais ce qui te plait vraiment.
Au début de mon rétablissement, je me suis coupée les cheveux,je m'achètais de belles choses pour moi toute seule , je me faisais des resto pendant la pause déjeuner et j'allais au ciné pour voir le film que je veux.
Au début, c'étaient des exploits, depuis j'ai pris gout et je continue dans ce sens comme c'est agréable petits coeurs petits coeurs
J'étais tellement focalisée sur le bien être de mon conjoint que j'ai oublié de me faire plaisir. Au final, rien ne changeait, beaucoup d'énergie et de temps perdue et j'étais malheureuse .
Cela commence par toi Orchidée, c'est à toi maintenant de prendre le contrôle de ta vie et je t'assure que cela vaut le coup. je t'embrasse

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  Demone le 26.08.11 11:59

Bienvenue. Et je n'ai rien à ajouté à part ce qui a été dit au dessus. en effet vit pour toi.

avatar
Demone
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  orchidéfanée le 06.09.11 2:41

Merci infiniment pour votre soutien, vos paroles m'ont fait du bien. Nous ne savons plus vers qui nous tourner quand on vit pareille situation. La honte et la peur nous empêche de tout raconter à nos proches, ils savent oui, mais seulement ce qu'on veut bien leur dire. L'inimaginable on le garde pour soi! En tout cas pour moi c'est comme ça! Mes proches sont bien sûr au courant, ils ont fait comme beaucoup d'autres, ils ont aidés et soutenus, mais pour se rendre compte au final qu'il n'y avait rien à faire. Désormais plus personne ne veux le voir, ma famille et mes amis ne viennent plus à la maison depuis quelques années déjà. Ils ne peuvent faire autre chose que d'espérer qu'un jour je m'en sortirai.
La bonne nouvelle dans tout ça c'est que oui, j'ai décidé de m'en sortir! Je ne sais pas comment, mais je le ferai! Vos conseils m'ont poussés à donner le coup d'envoi! Depuis que j'ai écris ce message, j'ai décidée de penser à moi, je reprends mes cours de peinture ce weekend, après 2 ans d'arrêt! Un petit quelque chose juste pour moi, enfin!Pour ce qui est de reprendre le contrôle de ma vie, l'histoire est tout autre par contre. J''ai beau chercher la solution, bien que je suis pleinement consciente qu'il n'y en a pas d'idéale, je ne sais pas comment m'y prendre. J'ai affaire à quelqu'un d'extremmement manipulateur. Le chantage et les menaces, c'est monnaie courante pour moi. Mais ce qui me fais le plus peur dans tout ça, c'est que j'ai affaire à une personne très agressive en plus d'être bi-polaire et non soigné pour ça. Lorsqu'il est sous l'effet de l'alcool, il devient très agressif et perd totalement le contrôle. Je n'ai pas d'autre mot pour le qualifier dans cet état qu'un monstre. Je dois souvent quitter la maison, dormir dans la voiture ou emmener les enfants dormir alleurs, parfois chez mes parents, parfois à l'hôtel. Je l'ai déjà fait arrêter 2 fois, sans compter les fois ou j'ai appeller la police sans qu'il n'y aie de conséquence, il a même fait de la prison pour ça l'an dernier. Il a fait alors une autre thérapie pour pouvoir sortir de là, et 2 semaines plus tard, il buvait encore plus qu'avant d'y entrer. Je pense que vous comprendrez que dans mon cas, il n'y a plus de place pour l'amour.
Maintenant comment faire pour sortir de là. Je suis prisonnière de ma propre maison. C'est moi qui la paie, il ne travaille plus et refuse de chercher un travail. Je ne peut donc pas partir et prendre un appartement, je n'ai pas les moyens de payer à 2 endroits. Il ne peut racheter ma part, mais il refuse de vendre. J'ai fait des démarches, trouvé une autre maison sur laquelle j'étais prête à faire une offr d'achat, je lui en ai parlé, je l'ai supplié de vendre, il ne veut pas. Je ne sais plus quoi faire. Je veux partir d'ici, je ne suis tout simplement plus cappable. Vous voyer une solution à laquelle je n'aurais peut-être pas pensée? Merci beaucoup de votre soutien, je vous avoue que j'en ai grandement besoin.

orchidéfanée
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  SHALE le 06.09.11 9:14

La première chose à faire c'est de demander le divorce, s'il ne veut pas, ce sera un divorce pour faute. Je crois que tu peux exiger une séparation dans la mesure où il peut être violent. En tout cas, il y a des moyens de lui faire quitter le domicile conjugale, je me renseigne...
Toi et tes enfants vous ne pouvez pas continuer à vivre comme ça et le meilleur moyen de le pousser à se soigner c'est de le mettre à la porte, à mon avis....
Je me renseigne juridiquement sur ce qui est possible et je te le mets ici...
Tiens bon, courage à toi. A propos, quel âge ont tes enfants??? coeurs coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  cristal le 06.09.11 14:21

bonjour orchidée et bienvenue sur onsaide
ton histoire est terrible et sans doute difficile a résoudre mais il y a toujours une solution et nous allons la trouver ensemble

Pour le moment,tu dois faire des démarches seule,sans lui en parler pour être prête et parée le moment voulu.
Cela va être long et pénible mais la liberté et au bout.

Il te faut de l'aide juridique et toute autre aide qui se présentera a toi.Assisante sociale et avocat pourront t'etre très utile,peut aussi une association de femme battue,tout cela sera un soutien non négligeable pour toi.
Pour le moment,tu ne peux qu'éviter de le mettre en colère pour te protéger et protéger tes enfants le temps que tu trouves le moyen de te liberer de lui.

Est ce que tu peux être hebergée ailleurs qqs temps??ce serait bien que tu puisses monter ton dossier sans etre stressé par sa présence Crying or Very sad

Tu as très bien fait de reprendre les cours de peinture,cela va te permettre de te ressourcer et de trouver de l'energie qui va t'être necessaire pour ce combat.
nous sommes tous avec toi orchidée,tu n'es plus seule désormais,nous ne te lacherons pas

Bon courage et tiens nous au courant de tes démarches,pour les assisantes sociales et avocat,tu en as en consultations gratuites en mairie

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  laurent le 06.09.11 16:27

Bonjour orchidéfané,

je dirais comme les filles, il faut que tu demandes le divorce. il ne doit en aucun cas pourvoir continuer à te faire du mal à toi ou tes enfants. tu prends tes enfants et tu demandes a tes parents de vous héberger.

tu ne peux rien faire pour lui, c'est à lui de se prendre par la main et se sortir de là où il est.

c'est chouette que tu ai repris une activité créative, ca va te permettre de souffler et de voir d'autres choses.

surtout n'oublies jamais que la vie sans liberté n'est pas une vie. alors sors quand tu en a envie, prends tes enfants et va te promener avec eux.

je me permets de t'embrasser. onsaidiens

Laurent
avatar
laurent
Admin

Masculin 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  SHALE le 06.09.11 16:36

Un point important si tu quittes le domicile conjugal pour être hébergée ailleurs, préviens le commissariat et fais une main courante, qu'on ne puisse pas t'accuser s'il y a un procès pour le divorce d'abandon de domicile conjugale..
Je me renseigne pour le reste.... coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  laurent le 06.09.11 16:56

est ce qu'il n'existe pas des structures où les maris violents peuvent être placer le temps que leur entourage se remette et prépare la séparation ?

aprés tout pourquoi ce serait a orchidéefané de quitter son domicile, elle n'est coupable de rien!!!

voila ce que j'ai trouvé sur http://www.avocat-scharr.com/droit-des-personnes-et-divorce---violences-conjugales--mesure-d-eloignement-du-domicile--en-cas-de-violences-physiques-et-psychologiques-et-harcelement-_ad188.html



Toutes les catégories Droit des victimes et indemnisation Droit des personnes et divorce Le 12 octobre 2010

DROIT DES PERSONNES et DIVORCE : violences conjugales :mesure d'éloignement du domicile en cas de violences physiques et psychologiques et harcèlement
Le juge peut ordonner une mesure d'éloignement du domicile du conjoint violent, marié, pacsé ou concubin. Peuvent être retenu comme constitutifs de violences ...

Le juge peut ordonner une mesure d'éloignement du domicile du conjoint violent, marié, pacsé ou concubin.
Peuvent être retenu comme constitutifs de violences conjugales les violences physiques et les violences psychologiques.
La loi du 9 juillet 2010 relative aux violences faites spécifiquement aux femmes, aux violences eu sein des couples et aux incidences de ces dernières sur les enfants, intègre le délit de harcèlement entre conjoint, partenaires pacsés, concubins (article 222-33-2-1 du code pénal).
avatar
laurent
Admin

Masculin 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  SHALE le 06.09.11 17:11

Je pense qu'il faut que tu vois un avocat d'urgence, tu peux avoir l'aide juridique si tes moyens ne te permettent pas de payer les frais de justice, et que tu entames une procédure de divorce pour faute avec séparation de corps urgente pour danger sur la famille et les enfants....
La maison est-elle à vos deux noms???? Tout d'abord, si vous avez un compte joint tu ne l'utilises plus et tu t'ouvres un compte pour toi, tu en as parfaitement le droit. S'il y a des prélèvements obligatoires, tu les fais faire sur ton compte à toi de façon à ne rien mettre sur le compte joint. Déjà, ton argent sera protégé.
Ensuite il faut que tu vois avec l'avocat pour le divorce. Tu peux voir aussi une assistante sociale pour avoir des renseignements en plus.
Mais là, il faut que tu te battes pour toi et pour tes enfants, sans compter qu'il n'y a que comme ça qu'il comprendra peut-être qu'il doit se soigner.
Et puis n'oublie pas que tout malade alcoolique est menteur et manipulateur, ce sont des symptômes de notre maladie , alors n'entre pas dans ce jeu là. Tu ne fais rien pour lui, s'il vous menace tu appelles à nouveau la police pour avoir un constat de plus.
Si la maison est à ton nom, c'est beaucoup plus simple, tu mets ses affaires dehors et tu changes les serrures....
Tu es arrivée à un point de non retour et il peut même y avoir danger pour toi et tes enfants, il faut faire attention à toi et te battre avec tous les moyens possibles.
Pour l'alcool, ce sera sa bataille à lui, pas à toi....
Gros bisous coeurs coeurs

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  laurent le 06.09.11 17:47

Orchidée je viens de vois que tu étais à Quebec,

peut être que ceci pourrait t'aider.

http://www.fede.qc.ca/

prends soin de toi.

Laurent
avatar
laurent
Admin

Masculin 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  orchidéfanée le 07.09.11 4:18

Bonjour à vous tous,

Je vous remercie tous pour votre support, ça me pousse à aller de l'avant dans mes démarches. Quand je vous écrivais hier soir, il était entrain de boire, et il a bu beaucoup. On s'est disputé vers minuit, il était complètement ivre et extremmemant méchant et menacant dans ses paroles. Il ne m'a pas touché, mais j'ai eu peur, assez pour aller me réfugier encore une fois dans ma voiture. J'y suis restée jusqu'à 2h du matin, je suis alors rentrée pour me coucher, il s'était endormi. Je serai donc très brève ce soir car je tombe de sommeil après une nuit très courte et une longue journée de travail.
Ce sont ces situations que je trouve le plus difficile à supporter. D'essayer de continuer à fonctionner normalement après des moments difficiles, le manque de sommeil et les paroles blessantes à digérer. Il ne me bat pas, rassurez-vous. Il ne s'en est prit à moi physiquement qu'à quelques reprises et sans conséquences très graves. Bien évidemment une seule fois est déjà de trop, j'en suis parfaitement consciente. Mais ce que je veux dire c'est que je ne suis pas une femme battue au quotidien, loin de là. Mais il n'a pas besoin de le faire car il sait que je suis consciente qu'il en ait cappable, et il ne fait que me faire douter qu'il peut le faire en me menacant, alors il sait très bien que j'en ai peur et c'est comme ça qu'il exerce son contrôle. Pour ce qui est de l'épisode ou il est aller en prison, c'est arrivé il y a exactement un an. J'étais allée le chercher en voiture et il était en état d'ébriété très avancée. Pour faire une histoire courte, il s'est mis dans une colère terrible, m'a arrachée les clefs de la voiture de force, il m'a poussé à l'extérieur et est parti avec ma voiture. Les enfants étaient assis à l'arrière. Je n'ai pensé qu'à eux, qu'au danger qu'ils couraient, j'avais mon cellulaire, j'ai immédiatement appellé la police et je l'ai fait arrêter. Il s'est arrêté chez un voisin, il n'est pas aller loin, mais il aurait pu, et c'est ce que j'ai pensé. J'ai fais mon devoir de mère, celui de protéger mes enfants et je n'ai aucun regret de l'avoir fait. Ils l'ont relâché e lendemain mais avec interdiction de revenir à la maison et de me contacter. Il est resté chez un ami, un ami de sa première thérapie, alcoolique aussi. Après une semaine, ils se sont chicanés. Il a battu son ami, avec pour résultat de nombreuses echimoses et une côte cassée. Ce dernier a réussi à se sauver chez un voisin et à appellé la police. Ils l'ont arrêté et cette fois ne l'ont pas relâché. Il a fait 3 semaines de prison. Pour moi à ce moment c'était terminé. Mais son avocat m'a téléphoné à quelques reprises et m'a convaincu de lui venir en aide. Je me suis laissée convaincre. J'ai plaidé sa cause après de tous pour qu'il ait une dernièere chance. Travailleurs sociaux, avocat, procureur etc. Et ça a fonctionné. Il est parti directement en thérapie. Je l'ai soutenu à tout moment, malgré ce qu'il a fait. Je lui ai accordé une dernière chance, j'ai payé sa thérapie, son avocat. Et tout ça finalement pourquoi? Il s'est remis à boire 3 semaines après être sorti de thérapie. Ma conclusion: Il ne l'a fait que pour sortir de prison, pas parcequ'il le voulait vraiment. C'est d'ailleurs moi qui lui ai trouvé une place. Je n'ai raconté cette histoire à personne. Ni ma famille ni mes amis ne sont au courant de ce qui s'est passé. Tout le monde croit qu'il était seulement parti en thérapie, personne n'est au courant pour la prison. Ça m'a fait du bien d'en parler. Maintenant pour ce soir je crois que je vais aller dormir, J'avais dis que je serais brève... pas grave!
Pour ce qui est de mes enfants, ils ont 7 et 10 ans. Je crois sincèrement qu'il les aiment très fort, et il ne s'en ait jamais pris à eux. Honnêtement si j'avais le moindre doute qu'il leur fasse du mal, je serais partie depuis longtemps, croyez-moi. Je sais bien que malgré ça et bien que j'essaie de leur éviter de fâcheuses situations, ils en souffrent eux aussi. J'essaie de leur éviter le plus possible qu'il voient leur père en état d'ébriété, souvent je pars, mais je ne peux malheureusement pas toujours l'éviter.
Nous ne sommes pas mariés. La maison nous appartient à tous les deux. Même si c'est moi qui l'ai toujours payée, il a droit à 50% de celle-ci en cas de séparation. Mais pour ma liberté, je suis prête à lui donner. J'ai déjà consulté une avocate, la premire fois c'était il y a environ 2 ans. Pour vous dire que ça fait longtemps que la séparation fait son chemin dans ma tête. Et oui je suis en droit d'exiger qu'il quitte le domicile en attendant que je règle mes affaires. Je n'ai pas choisie cette option parcequ'elle me fesait peur. Peur de la réaction que pourrait avoir un alcoolique adossé au pied du mur. Que va-t-il se passer quand il va réaliser qu'il vient de tout perdre? Dans sa manipulation, il m'a fait des menaces. Et dernièrement plus souvent qu'auparavant. J'ai l'impression qu'il sent venir quelque chose. D'après votre expérience, est-ce que ce ne sont que des paroles en l'air? Une tentative de manipulation? Je dois avouer que parfois ça me fait peur. Et comme je constate que je n'aurai probablement pas le choix de m'en remettre à la loi pour en arriver à me séparer, ça me fait d'autant plus peur. Mais je ne vois pas d'autres options, je n'arrive pas à négocier avec lui, il ne veut même jamais qu'on en parle, aucune discussion possible.
Je m'en vais dormir avec vos conseils en tête, je vais remuer un peu tout ça et essayer d'y voit plus clair. Un gros merci pour votre écoute.

orchidéfanée
Arrivant
Arrivant

Féminin 26/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  laurent le 07.09.11 6:25

chere orchidée,

une femme battue est une femme qui reçu des coups, il n'est pas nécessaire de plus d'une fois pour qu'elle y trouve la mort.une fois suffit pour que tu ais définitivement peur ou que tu y reste.
ce n'est pas normal que tu doives être en mode survie sans arrêt.
je comprends que tu ais peur de sa réaction s'il devait partir, mais ici en france une loi protège les femmes battues, elles peuvent même changer d'identité si le risque est trop fort pour leur vie. à quebec, vous devez bien avoir des associations d'aide aux victimes, qui pourrait te conseiller.

je t'envoies pleins d'onde de calme et de sérénité pour que rien ne puisse se mettre sur ta route.

bises

laurent
avatar
laurent
Admin

Masculin 11/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  cristal le 07.09.11 10:42

tu sais orchidée,la violence psychologique est bien pire que la physique,elle s'insinue dans tout ton corps,tout ton esprit comme une gangrène et ne s'en va pas Crying or Very sad .
tu es une femme battue psychologiquement et en cela,tu dois te défendre et te protéger.
Tes enfants ne sont pas dupe non plus ils ressentent la tension,les mauvaises ondes qui circulent a la maison,les enfants sont des éponges a émotions alors eux aussi patissent de cette situation qui ne doit plus durer.
Ton ami aime ses enfants, mais c'est l'alcool qui gère sa vie alors enfant ou pas,il boira même si ils sont là car dans l"alcool,on ne voit plus rien autour Rolling Eyes

Toutes les menaces qu'il fait sous alcool sont de la manipulation mais peuvent tout de même devenir réalité,il semble avoir un fond agressif alors fais très attention a lui.Par contre,ne prend pas au serieux les reproches qu'il te fait,tu n'est en rien responsable de son état et tu fais tout ce que tu peux pour ménager tout le monde ..sauf toi Crying or Very sad

Alors il est grand temps de prendre le taureau par les cornes et de retrouver ta liberté.
tu dois le faire consciencieusement pour que cela soit enfin définitif,il te faut la loi pour toi et de l'aide autour de toi.
Avocat,assistante sociale,association,tout est bon pour te soutenir.

fais ce que t'a dit Shale pour le compte bancaire,il te faut de l'argent a TOI être totalement indépendante a ce niveau.
Fais attention a ce qu'il ne te coupe pas l'internet,il faut garder toute source d'aide valide,si tu ne peux le faire partir pour le moment et si tu ne peux pas partir toi même,essaye de t'isoler de lui le plus possible quand il a bu mais il faut que tu trouve une solution pour l’éloigner le plus vite possible,tu ne vas pas tenir longtemps a ce rythme Crying or Very sad

je suis outrée de lire ce que tu as écrit sur cet avocat qui t'a demander de l'aider,c'est terrifiant de voir ça
ne te laisse plus jamais avoir Orchidée,c'est TA vie et personne n'a le droit de te la dicter sinon toi même.

Commence a mettre en place des rdv avec les instances citées plus haut,essaye de trouver un moyen de l’éloigner de toi,va voir la police éventuellement pour les mettre au courant de tes futures démarches en leur disant que tu as peur des représailles,il y aura une trace écrite.

tiens nous au courant surtout et trouve un moyen de te ressourcer,tu es épuisée et a bout alors pense a toi et trouve un moyen de te détendre un peu d'accord??

nous sommes là tout près de toi,vide ton coeur ici,cela va te soulager et te permettre de souffler un peu

accroche toi,tu vas y arriver

_________________
La pire des solitudes n'est pas d'être seul mais d'être un compagnon épouvantable pour soi même.



" celui qui combat risque de perdre,mais celui qui ne combat pas a perdu d'avance "

Bertolt Brecht
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  SHALE le 07.09.11 14:25

Tu as raison de commencer à préparer ta séparation, je pense que ça devient urgent. Le harcèlement moral entre époux est puni en France, au Canada je ne sais pas, mais tu peux de toute façon aller déposer une main courante au commissariat, ça te protègera si tu as besoin de quitter le domicile conjugal d'urgence.
Fais en sorte d'avoir toujours un moyen de communiquer avec l'extérieur sur toi, portable, internet. Ne reste jamais seule avec lui quand il est menaçant. Il doit sentir effectivement que tu te prépares à partir et là, il peut passer à l'acte s'il voit qu'il ne te fait plus assez peur....
En tout cas consulte une avocate de toute urgence et si tu as quelqu'un pour t'héberger part en attendant qu'il lui soit ordonné de partir.
Pour la maison, tu peux aussi arrêter de payer sa part, la banque peut aussi agir et comme vous n'êtes pas mariés, ils peuvent l'obliger à payer sa dette.
Mais le plus urgent c'est de te mettre à l'abri, je ne sais pas pourquoi, mais je sens une urgence là!!!!!
Courage et gros bisous

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE CAUCHEMAR N'A PLUS DE FIN...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum