Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 19 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 17 Invités :: 2 Moteurs de recherche

ese34, satimat

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

Témoignage d'Enki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Témoignage d'Enki

Message  SHALE le 15.07.10 11:43

Voici le parcours d'Enki, il est très long mais très intéressant.


Bonjour a Tous,
J’estime que les drogues
et la Fete sont les reponsables de ma descente en enfer au niveau de l’acool…
Les deux sont indissociables me concernant. Jusqu’a l’age de 25 ans, a part
quelques soirees ou j’avais vomi dans la penderie de mon pote ou un
anniversaire de 20 ans trop arrose a m’endormir dans un magnifique massif de
roses pleins d’epines, je controlais quand meme relativement bien ma
consommation du Week-end...

Mon arrivee a Tenerife
dans un environnement de travail illegal sous tres forte pression et
excessivement bien remunere m’a brusquement fait tomber dans la dependance
d’extasys et Cocaine... 6 mois apres ma premiere experience, je tournais a
environ 5 cachets d’extasys et 1 a 2 Gramme de Cocaine quotidien... Je me
servais de l’alcool pour gerer mes montees et descentes (surtout les
descentes)... Je commencais a me rendre compte que j’encaissais tres bien
l’alcool mais je savais aussi tres bien que c’etait la cocaine qui en diminuait
les effets secondaires...

De retour en France,
quand j’ai arrete les Drogues, j’ai connu mes premiers black-out. A ce moment,
meme si je vivais deja tres difficilement certains de mes comportements, je
n’envisageais pas d’arreter l’alcool. J’aimais bien l’ivresse, ca devait
surement etre le seul truc qui me faisait deconnecter de la realite de ma
nouvelle vie... Je suis passe d’un travail a + 10 000 euros mois a faire des
missions interim pour recuperer ma securite sociale en France... J’ai travaille
4 mois dans une usine, j’ai aussi appris que certaines personnes etaient la
depuis 20 ans, j’ai enfin compris la vie de mon Grand-pere qui a fait carriere
dans une usine encore plus glauque...

Certains sur le forum
m’ont souvent fait la remarque pour mon obsession du controle de soi. Je pense
que le petit recits d’histoires que je vais vous faire partager ci-dessous va
tres facilement vous faire comprendre pourquoi... J’ai failli mourrir deux fois
a cause de la perte de controle. Les textes ci-dessous sont chronologiques,
certains passages coupes car « Hors-sujet »...

Ile de la Reunion :

Ca fait deux semaines que
je suis la, je constate que l’herbe locale a un taux de THC absolument
deconcertant pour mes neuronnes. Souvent, je me contente d’une taffe sur le
spiff, d’un petit verre de rhum arrange, ensuite, il m’est impossible de
connecter mon cerveau a ma bouche pour parler. Lionel a une theorie pour le
moins tres imagee. Quand on fume de l’herbe de la Reunion, il y aurait un petit
bonhome avec une pelle et une brouette qui vous attaque le cerveau petit a
petit. Ce petit bonhome s’active a vous deleste progressivement de vos facultes
intellectuelles. Sa theorie est interessante mais j’hesiterais a la partager
avec un neurologe.

Le rhum arrange, c’est
des fruits de saisons ou des branches de Zamal (L’herbe locale) qui macerent
dans le rhum . Plus ca macere et meilleur c’est car les aromes de fruits se
developpent. Mon prefere est celui au Litchis.

Apres deux semaines a
lire les quotidiens locaux (Jir et quotidien), je constate que les rubriques
« Faits divers » occupent souvent 3 a 5 pages du journal. Il y a des
articles de cet acabi :

-Il tue son ami a la
machette car il lui refuse un verre au bar.

-Un homme perd le
controle et tue sauvagement 8 personnes avant de se donner la mort.

-Ils braquent une banque
a main armee mais ils sont rapidement retrouves car ils ont utilise la voiture
d’un cousin (faut vraiment etre debile).

Souvent, le point commun
de ces histoire est le rhum melange au Zamal.

Un ami de lionel qui a
une societe de traiding m’a propose de vendre un stock d’hetylometres
electronique. Quand on rentre de fete avec Mo (Lionel), l’ethylometre monte
souvent au dessus de deux grammes mais on se rassure en se disant qu’ils ne sont
pas precis....

Lionel a trop fume hier
soir, dans sa chambre, il a vu des Rats volants qui l’on reveille en sursaut. Il
a l’air tres sur de lui mais la fenetre et la porte sont fermees. Moi, je sais
pas pourquoi, j’ai bu une demi bouteille de Gin et du rhum, j’ai un mal de tete
que je ne souhaite a personne. Ce matin au petit dejeuner, je boirais une
vodka/lait/grenadine et je n’irais pas travailler pendant deux jours.

Tenerife :

Ouf, car on est pas mal
sorti avec Cathy et Benoit. Tenerife est une zone franche, les alcools et les
cigarettes ne sont pas cher. Les discotheques sont gratuites. Il y a une rue ou
toutes les discotheques sont reunies sur 3 niveaux. Benoit nous a deconseille
cette rue qui s’appelle la Veronica car beaucoup de jeunes viennent pour gober
des extasy. Je suis anti-drogue mais je vois bien que Cathy est interessee.
Elle m a bien dit que son ex de Paris se mettait plein de poudre dans le nez et
qu’elle etait contente d’avoir decrochee. Elle m’avait deja remercie de lui
avoir fait « decouvrir » un autre mode de vie, sans drogues. Au
depart de ce chapitre, je vous disais que l’ironie de l’existence est pleine de
bonne surprise. Et bien, elle peut aussi etre la source du pire des
cauchemards. C’est paradoxal de tomber dans la drogue lorsque l’on est contre.
C’est ironique aussi, non ?

Avec Cathy, on s’est
separe ou du moins je lui ai dit que je voulais arreter.
Elle a dit :
-Ok !

Quand on se revoit, elle
me propose d’aller a La Veronica prendre un exta et decompresser. J’ai bien du
refuser 10 fois mais cette fois ci, j’ai dit oui car la pression etait vraiment
trop forte.

Ce jour la, ma descente enfer a commence.

Entre temps, il y a un
nouvel extasy orange sans nom qui a debarque sur l’ile, il est d’une puissance
inouie. J’en ai achete 200 pour les payer moins cher. Je ne revends jamais.
C’est un type hamburger tres epais. Je l’appelle Big Orange.

Big orange me fait passer
des soirees inouie d’energie positive. Je comprend parfaitement le sens des
paradis artificiels surtout quand je m’envoie des joints et des bieres pour
essayer de retomber un peu. C’est tellement puissant que ca ne marche pas.
Avant, il m’est arrive de faire des soirees a 5 cachets. Avec Big Orange, c’est
deux maximum mais j’en prends autant en quart durant la journee. Je suis
toujours perche et les dents qui serrent. Des fois, je fais des blocages
incoherents. Je me dis que c’est normal...En fait, je me dis que c’est normal
car je suis tres conscient que je ne donne pas dans la demi-mesure. Je decouvre
mon caractere compulsif et addictif. Tout ce que je fais, je le fais a fond.
Travail, Sexe et Defonce.

Je le sens bien, toute
cette drogue a developpe un autre moi que je vais simplement appeller mon
jumeau. Mon jumeau apparait des que je consomme un truc psychotrope mais en ce moment, je suis tjrs sous quelquechose.
Biere, Vodka, joints, extas, coke, speed... Je suis de nature reserve, mon
jumeau est un extra-verti. J’ai du mal a approcher une femme, mon jumeau n’a
pas peur d’en approcher trois en meme temps.

Le plus etonant, c’est
que les personnes que je croise ne se doutent de rien.

On m’appelle bien
« El Loco Francese» a la Veronica mais je pense que ca doit
reconforter les gens de voir quelqu’un comme moi, ca les rassure, Ils se
retrouvent dans la norme au milieu de ce monde de debauche, je suis leur
therapie ambulante, je suis pire qu’eux. Finalement, c’est tres positif de
pouvoir aider les gens par ce que l’on est. Je suis fou et j’en suis fier, je
me sens vivant...

Paris :

Sans drogues, je constate
rapidement un nouveau probleme qui est l’alcool. Je bois sans moderation. Je
connais mes premiers black-out. Ici, dans le beaujolais, y a rien d’anormal
meme si mon oncle et ma tante ne boivent pas. Je n’ai jamais vu mon oncle saoul.
Maintenant, en
contradiction de mes mots, voila ce que je ressens des fois, ici, a Paris:

-Comme presque tout le
monde, je me sens oppresse, j’ai du mal a respirer, les regards vides et
deprimes me contaminent. Je suis fragile, je me sens mal, j’ai besoin de me
noyer, partir. Cette ville agressive va me tuer si je ne decide pas de la
quitter.

Je n’arrive plus a
respirer, je suffoque, je m’enlise, je coule, je me suicide a petit feu.

L’alcool dont je m’enivre
quotidiennement ne m’aide plus a rien, sauf peut-etre a reveiller mon ame
sensible et perturbe. J’ai du mal a me lever pour partir travailler, mon
haleine mephitique trahi mon visage qui par chance, n’est pas trop marque. Je
m’amuse a calculer ma ration d’alcool et de drogues necessaire a me faire
fonctionner comme un jouet d’enfant qui a besoin de piles pour fonctionner. Je
suis un automate qui doit se defoncer severe pour avoir la force de rire et
positiver.

Peut on voir le fait de
se saouler comme une tentative de meurtre sur son soi perturbe et la gueule de
bois comme la douloureuse rennaissance de son soi retrouve ?

-En ce moment, je ne me
laisse pas le temps d’avoir la gueule de bois. A part quand je dors, je ne bois
pas...La nuit quand je me leve pour aller aux toilettes, je pisse de l’acide
chloridique tellement mon urine est putride et coloree.

Mes problemes d’alcool,
je les percois un peu comme une election politique. Pour etre elu, il faut
recevoir plus de 50 % de vote en sa faveur. Etre elu a 51%, cela veut dire
qu’il y a 49 % d’opposants. Selon les periodes, je m’arrange toujours pour
estimer si ma consommation est positive au dessus de 50%. Le negatif, je dois
faire avec ou corriger mes habitudes pour faire en sorte d’augmenter mon taux
de positivisme quand je picole.

En ce moment, tous les
matins en me reveillant, c’est j’arrete.
En fin d’apres midi, je
recraque, ca recommence !!!.

Pour bien etre explicite,
excepte sur ma capacite quotidienne a boire des tonneaux d’alcool, j’investirai
meme pas 10 000 Francs sur ma personne. Cela serait vraiment de l’argent jete
par la fenetre. Remarquez, jeter de l’argent par la fenetre s’avererait plus
profitable a autrui si je considere que quelqu’un va se precipiter dessus pour
les ramasser.

Question :

-Si cette personne va
depensser cet argent dans un bar ?

Shangai :

De retour a Shangai, ce
soir, j’ai envi d’aller faire la fete Je vais aller a MaMing Street

Le taxi ne coute vraiment
pas cher ici, la majorite des voitures sont du meme modele Wolsvagen. Comme si
cette ville n’etait pas assez bruyantes, les chauffeurs de Taxi n’arretent pas
de klaxoner sans raison . C’est tres desagreable, que vous soyez dans le
vehicule ou pieton dans la rue.

Maming Street est une rue
ou il n’y a que des bars, des putes et des etrangers sous alcool. Je rencontre
beaucoup de Francais qui ne me paraissent pas heureux d’habiter en Chine. Ils
n’ont pas choisi de venir ici, c’est leur entreprise.

Alors que je bois un
verre, un mec vient s’assoir a cote de moi, il est Francais de Bretagne,
s’appelle David. On discute et on boit beaucoup. Il me propose de venir boire
un verre chez lui, sa copine est a Pekin pour business. David va conduire son
scooter pour rentrer alors qu’on a bien du boire 10 vodkas Redbull chacun. Au
moment de se garer au pied de son immeuble, il perd l’equilibre et on se
retrouve tous les deux le cul par terre a rigoler. David habite au 40 eme
etage, son appartement est spacieux, il m’invite a boire une vodka. Je regarde
la vue par sa fenetre, sans hesitation, je me retrouve tres rapidement assis a
l’exterieur de son immeuble sur sa climatisation.

J’appelle David qui me
demande de rentrer immediatement a l’interieur. En apparence, il panique en me
voyant assis ici.

Son immeuble doit bien
faire une cinquantaine d’etages. Je lui demande s’il est possible de monter sur
le toit. On doit bien etre a une bonne centaine de metres de haut, la vue est
superbe. Je ne suis pas sujet au vertige mais quand meme, quand j’avais saute a
l’elastique de la meme hauteur, je me rappelle avoir eu une sensation de mal a
l’aise quand je me suis retrouve sur le pont a regarder dans le vide. En ce
moment, mes orteils sont au bord du vide, je penche ma tete pour voir les
voitures en bas sur le Parking. Je n’ai aucun sentiment de peur. Il n’y a pas
de barrieres ni de murs de securite. Finallement, on va s’asseoir ici, les
pieds dans le vide a continuer a discuter et boire de la Vodka. Shangai, c’est
tres beau vu d’en haut. Sur ce toit, c’est le seul moment ou j’ai pu avoir un
sentiment d’intimite.

Une nuit a Hong-Kong :

Apres deux mois ici sur
les trois programmes, je retourne a Taipei via Hong-Kong ou je vais passer la
nuit. Ce soir la , je suis sorti, je ne me rappelle meme pas comment je suis
rentre. C’est marrant, car je ne connais pas Hong-Kong. Non, c’est pas marrant
en fete. La derniere image qui me revient a l’esprit, c’est un bar a filles. Je
me rappelle avoir commande des doubles Vodka . Quand je me suis reveille dans
ma chambre d’hotel, j’avais un enorme bleu dans le dos cote droit comme si
quelqu’un m’avait frappe avec une batte de base-ball. Je suis encore imprenie
de tout l’alcool que j’ai bu car je n’eprouve aucune douleur. Je me fait peur
tout seul en voyant cet enorme hematome.

-Qu’est ce que j’ai pu faire pour
rentrer comme ca ? Ca faisait longtemps que j’avais pas fait un blackout
de cet importance.

Bon, je reste
pragmatique, je suis vivant et pas dans un poste de police. Comme je ne me
souvient de rien, je ne vais pas passer ma journee a avoir mauvaise conscience
comme a mon habitude.

TAIWAN Le Bar: L’infinity...

Le decalage entre mon
travail de Coach a Shin-Ju et le bar est saisissant.

Le jour-La nuit / Le
blanc-Le noir / Le feu-La glace / Le Yin-Le Yan / Le bien-Le mal.

Je me repete encore mais
je prefere largement etre client d’un bar que d’y travailler et cela meme si je
ne paye pas mes boissons. Je n’aime pas l’idee d’etre revendeur d’alcool car
cela me donne la meme impression que d’etre revendeur de drogues.

Avec mes antecedants, je
sais que l’alcool est une drogue legale beaucoup plus feroce que la coke ou les
extas..

C’est l’heure d’attaquer
le boulot, A-Fon vient d’arriver au bar. Je le sais car en ce moment, j’habite
dans le bar, c’est ma maison.

Beaucoup de clients qui
viennent ici m’ont dit que ce n’est pas bon du tout de vivre ici. Je n’ai pas
envi de leur dire que je n’ai pas le choix alors je reponds que comme ca, je
peux econonmiser un loyer.

Quand tout le monde est
parti du bar, il y regne une ambiance etrange, j’ai toujours l’impression
d’etre observe, surtout au premier etage.

Pour cette raison, je
dors au premier etage, souvent, je m’eclaire a la bougie, j’ecoute de la
musique...

Le jeudi, vendredi et
Samedi soir, le bar est un peu plus anime, aujourd’hui, on est Mercredi, ca va
etre calme.

En general, les
fournisseurs arrivent tot pour nous apporter le wisky, jus de fruits, sodas et
la glace en cubes de la grosseur d’un verre a wisky. A-Fon prend toujours le
temps de discuter avec eux car ici, on paye cash, tout de suite. Pas de delai
de paiement.

Si il y a plus de clients
que prevu, notre fournisseur nous livre dans la demi-heure apres la demande
jusqu’a trois heures du matin. A Taiwan, on regrette souvent qu’une journee
n’ai que 24 heures...

Le premier client arrive,
c’est un habitue. Il a une espece d’agence matrimoniale, il nous apporte de la
clientelle regulierement. Ces clients sont des hommes d’affaires aises
completement perdus au niveau affectif. Avec A-Fon, on doute de l’integrite des
filles qui sont presentes car se sont toujours les memes.


J’en aurai la
confirmation par Sofi. Cette petite garce n’arretais pas de me mater pendant
qu’elle subissait la conversation de cette homme d’affaires ayant accede au
reve supreme de l’ascension sociale par ses durs journees de travail sans repos.

Son calvaire termine,
elle est venu me rejoindre au comptoir pour discuter et jouer au des et aux
cartes. En fait, des jeux de comptoir Chinois a boire.

On picole beaucoup, je
comprends tres bien ce qu’elle veut.

Le plus difficile dans
cette histoire, c’est qu’il va falloir attendre que la clientele degage pour
que je puisse l’attrapper. On s’amuse aux des, celui qui perd trois fois de
suite enleve un vetement et boit un shot de Vodka. Je suis torse nu dans la
bar. C’est elle qui m’a tres doucement enleve ma chemise noire en posant
delicatement une main sur mon corps brulant d’alcool. J’en profite pour lui
carresser les jambes, elle agrippe tres discretement ma main pour la
positionner tres pres de son entrejambe.

A-Fon me fait remarquer
qu’il y a des clients qui viennent d’arriver.

Effectivement, sans nous
en rendre compte, nous nous sommes evades dans un duo tres tactile ou les
autres n’avaient plus d’importance. Desole pour notre petit moment d’egarement.
Non en fait je ne suis pas desole : Fuck you all...

J’ai pas trop envi de
dormir dans le bar ce soir. J’ai envi de retourner dans la maison ou je vivais
avec mon fils.

Je saute par dessus le
mur. Me dirige dans la chambre et m’endors tres profondement. Je suis encore
bien dechire. Le matin, quand je me reveille, il y a quelqu’un d’autre dans le
lit. Je le reveille, il est surpris tout autant que moi. Il s’appelle A-Mou,
c’est un ami de Shu-I qui revient des Etat-Unis. Il avait une societe de
services mais son associe s’est recemment tue en voiture. De retour a Taiwan,
il ne savait pas ou loger alors Shu-I lui a prete la maison. A-Mou deprime a
cause de la mort de son ami. De plus, la copine du defunt lui fait porter la
responsabilite car il conduisait la voiture au moment de l’accident. Il prend
des somniferes et des anti-depresseurs en ce moment. Voila pourquoi il ne m’a
pas entendu rentrer. Je vous laisse imaginer la surprise quand vous vous
reveillez a cote de quelqu’un que vous ne connaissez pas...

A-Mou, c’est un pote
maintenant...Il vient souvent au Bar.

Ce soir, Danny, notre
fournisseur favoris nous rend visite. Il nous propose une animation sur un vin
de bourgogne qui semble interessante. Danny doit avoir 40 ans, est alcoolique.
Ca dependance lui cause pas mal de problemes avec son boulot. Certains clients
se sont pleins de son attitude aupres de son directeur car quand il boit, il
fait des comas ethyliques et personne ne peut le mettre a la rue tout seul
apres la fermeture. Une fois, il etait en face de moi. Avec A-Fon, nous avions
remarque qu’il commencait a s’endormir. A un moment, je me retourne pour ranger
des verres, j’entends :


-BOUM.

Je comprends
immediatement, Danny a disparu, il est tombe du tabouret. Par chance, il ne
s’est pas blesse. Avec lui, ce genre de truc va arriver assez regulierement
mais vu que je dors au bar, je peux le porter sur le canape pour dormir. Avec
A-Fon, on a trouve un surnom tres pertinent pour notre hero-cascadeur, notre
Colt Sivers local, notre homme qui tombe a pic:

-BOUM...

Dany, quand je lui demande :

-Pourquoi tu
trembles ? Il me repondu :

-Car je n’ai pas encore
assez bu d’alcool.
On peut effectivement
voir les choses sous cet angle.Quand je vois comme l’alcool me surexcite,
j’aimerai beaucoup avoir l’alcool qui endort.

Au bar, toutes les nuits
sont differentes, ce soir on a que des habitues qui consomment beaucoup de
wisky.

Il y a Shie Da Gue, qui
sort toujours seul et habille de vetements traditionels Chinois. Ce gars la est
un type qui peut vous preter de l’argent si vous en avez besoin. Je ne sais pas
comment il le recupere si vous ne payez pas et je ne veux pas savoir. Je ne
l’aime pas du tout, il donne toujours l’image de quelqu’un tres pose et cela
meme apres avoir descendu une bouteille de Sky.

Il y a aussi un policier
responsable d’un des districts de Taipei. Il est accompagne par un responsable
de la Mafia Hong-Kongaise. Il me presente la personne comme telle. Je ne me
sens pas specialement confortable en face de ce type de personnage. Je sais
tres bien que je ne risque rien mais je deteste ce que la mafia represente.
J’adore voir les films de Scorcese mais en realite, ce type de bonhome me fait
peur. J’ai eu l’impression que du sang coule sur ma main quand je serre la
sienne. Quand je l’ai regarde fixement sans baisser les yeux, cela a confirme
mon sentiment.

Le policier est un tres
bon ami de Shu-I dont les peres respectifs viennent de la meme region de Chine
populaire. Les origines sont importantes en Asie, cela cree des liens
d’identite et de respect. Je me rappelle le jour ou il m’avait donne sa carte
de visite et m’avait dit 10 minutes apres qu’il ne m’appreciait pas. Il s’etait
implique dans une histoire entre Shu-I et moi, je lui avait bien fait
comprendre qu’il n’avait pas a s’occuper de mes histoires. Quand il m’avait dit
ne pas m’apprecier, je lui avait rendu sa carte de visite en lui disant que je
n’en avait plus besoin. Pourquoi avoir la carte de quelqu’un qui ne vous aime
pas ?

Il devait etre un peu
defonce car il n’avait pas compris le sens de ma reaction. Le lendemain, il m’a
dit qu’en fait, il m’aimait bien car en revenant de France, j’avais offert un
costume BOSS au pere de Shu-I..

Pour en revenir au type
de la mafia Hong-Kongaise et du flic, ils sont entrain de gravement se mettre
la tete a l’envers. La, ils boivent a la methode traditionnelle.

Je m’explique :

Quand on recoit les cubes
de glace avec A-Fon, on decoupe les arretes avec un couteau pour permettre au
glacon de rentrer dans le verre . Quand on presente le verre a wisky au client,
il y a un cube qui occupe 80% de la capacite. On apporte egalement la bouteille
de Mc Allan dont on va remplir une petite carafe, apres, le client se sert seul
a sa convenance. Ici, le Gan-Bei est l’equivalent de notre sante. Si le verre
est tenu a deux mains des deux cotes, cela veut dire qu’il y a un respect
mutuel egal entre les deux. Ensuite, c’est cul sec et ca recommence souvent,
tres souvent, encore et encore...Plus ca Gan-Bei, plus ca parle fort, plus les
poings frappent sur la table en disant : 我告訴你,
Ouo Gaossou ni (Je te dit).

J’ai deja essaye de me
frotter au Gan-Bei, j’ai vite abandonne. Je ne sais pas pourquoi mais depuis
quelques temps, des que je bois du wisky, je deviens barjeot...Souvent meme
avec d’autres alcools aussi...

Quand vous allez dans un
bar a Taiwan, on va deja vous donner un verre d’eau car l’alcool deshydrate. Ca
permet d’etre ivre moins vite, donc de consommer plus . En general, sur les
table, on fait beaucoup de service d’eau qui est sans charges.

Oh, voila ma princesse
qui arrive, mon bonbon, ma sucrerie, ma friandise, ma faiblesse... Hana est une
Ke-Aie. Ca veut dire qu’elle a le visage d’un ange, quelque chose comme ca. En
fait, une femme petite-fille.

La premiere fois ou je
l’ai rencontre, on s’est observe pendant 5 minutes et puis on est alle a
l’office ou on a commence a s’embrasser et se toucher. Tout en me donnant un
French kisse digne d’une grande professionelle du baise, elle a directement
pris mon sexe avec sa main en me disant :

-Please, Fuck me now ...
Apres, on a tellement bu qu’elle m’a vomi dessus... Je l’aime vraiment bien
cette petite, elle me fait rire et surtout, j’ arrive a ressentir que je
lui plait aussi.

De retour au comptoir,
j’apprendrais par Shu-I qu’ Hana va se marrier dans 3 mois avec un tres bon ami
a elle. Meme si je ne savais pas, je ne suis pas fier de moi.

Quand je discuterais avec
A-Fon de cette petite escapade improvisee, il m’apprendra que je me suis aussi
amuse avec sa petite soeur de 20 ans il y a trois jours. Meme si je ne savais
pas, je suis encore moins fier de moi.

Hana, au jour ou j’en
parle, trois ans apres, son marriage est tres mal en point.

Uu jour ou je fais les
copier/colle, elle a officiellement divorce...

Tres souvent, le nouveau
copain de Shu-I vient nous rendre visite. C’est une armoire a glace d’1m90 qui
travaille au GIGN de Taipei. Il devrait representer son pays pour l’epreuve de
Tai-Ken-Do a des especes d’olympiades Asiatiques. Il a la meme tete qu’Yvan
Drago dans Rocky 4 mais avec des yeux Chinois. Quand il picole, il fait pas les
choses a moitie. L’autre jour, apres s’etre pris la tete avec Shu-I, il est
sorti et s’est venge sur un scooter 125 qu’il a souleve comme une plume pour le
jeter quelques metres plus loin. Il s’entraine peut etre egalement pour une
epreuve de lancer de poids...J’ai appris une nouvelle sur lui qu’il ne sait pas
que je sais. Il a deja ete arrete pour proxenetisme alors qu’il etait deja
flic, il avait plusieurs filles qui travaillait pour lui dans la rue...

Tiens, voila NoNo, une
cliente que j’aime beaucoup. NoNo mesure 1metre 88, est mannequin. Elle ne
souffre pas de sa taille en apparence.

Que les gens peuvent etre
con de dire en permanence:

-Tu es Grande.

Elle le sais, elle est
nee comme ca.

NoNo est une beaute
androgyne. Quand je montre sa photo a des amis, on me repond deux choses :

C’est un homme ou une femme ? et pour les gens un minimum
observateur :

Elle est modele ?

NoNo est presque nee de
la meme maniere que moi, avec un pere qui s’est barre. Par contre, a sa
naissance, sa mere l’a donne a soeur pour des raisons qui ne sont toujours pas
tres claires pour elle. Elle a toujours ressenti une affinite avec sa mere
naturelle et s’est sentie soulage de savoir quand les deux soeurs lui ont dit
la verite.

NoNo, quand elle parle,
je me sens directement apaise. Le ton de sa voix me calme. Elle a 27 ans,
j’aime son histoire, elle est speciale.

A 16 ans, elle a commence
a travaille dans un bar qu’un de ses amis avait ouvert. Elle est passee tres
jeune par le case alcool et toutes sortes de drogues. Elle entretenait une
relation depuis quelques temps avec un Francais, quand, entre temps, elle a
rencontre Dieu. Comme beaucoup de Taiwanais, elle est devenu protestante
pratiquante.

Par la suite, elle a
arrete de boire et se droguer. Elle a aussi propose a son copain de n’avoir de
relations sexuelles qu’apres le mariage. Croyez moi ou non mais son ami de 43
ans a decide de la quiter. Pas etonant non ?

J’essaye de lui faire
comprendre que sa decision risque d’avoir de nombreuses consequences sur
l’epanouissemnet de sa vie sexuelle si son futur mari ne la satisfait pas mais
elle ne veut pas changer d’avis.

Une chose encore, a
l’origine pour l’eglise, le sexe n’etait pas sense etre une source de plaisir
mais un moyen de procreation. J’espere pour elle qu’elle ne s’orientera pas
dans cette voix. Quel gachis ce serait...

NoNo, c’est la femme que
j’ai desine a cote.

Merci NoNo, je t’aime en
silence...

L’ambiance est tres
mauvaise dans le bar, Shu-I s’envoit des long-Island dont je n’arrive meme pas
a avaler une gorge tellement il y a de l’alcool.

Elle m’a tres
serieusement frappe deux fois et je l’ai bien prevenue que la troisieme, je lui
rendrais la monnaie de la piece. Heureusement pour moi, il y a toujours eu des
temoins.

La troisieme fois ou elle
est revenue a la charge pieds et poings, j’etais assis dehors, tranquillement
pares fumer un bon cigare. Quand elle a arrete de frapper, j’ai attrape son
avant bras et lui ai ecrase mon cigare dessus. Quand elle a hurle de douleur,
je n’ai pas enleve le cigare. Je l’ai ensuite laisse partir dans le bar ou elle
a demande d’appeller la police. Elle est vraiment tres bete car la police est
dans le bar, il y a son pote qui est responsable d’un des plus gros district de
Taipei.

Il n’y aura aucune suite
car A-Fon a bien explique que Shu-I partais vraiment en vrille en ce moment.

Le lendemain, meme si je
ne suis pas fier de mon geste, je ne regrette pas.

Je suis dehors, je fume
un cigare, je me fais une brulure sur chaque avant bras pour comprendre la
douleur qu’elle a ressentie. Effectivement, ca fait tres mal. ...

Cette histoire aurait du
lui faire comprendre non ? Et bien non, elle est revenue a la charge deux
jours apres, completement defoncee alors que j’etais encore tranquillement
dehors apres me fumer un bon cigare. Cette fois ci, ca va trop loin, je me
leve, elle est au milieu de route. Mon poing droit part en direct sur son
oeil droit, elle titube mais ne tombe pas. Il y a du sang partout, j’ai du
toucher le nez. Elle retourne dans le bar, demande d’appeler la police qui est
encore dans le bar.

Dix minutes apres, je
regarde son oeil, j’ai vraiment frappe tres fort, elle va a l’hopital. Le
lendemain, je regarde son oeil, je ne supporte pas, je vois la violence liee a
l’alcool. Je sais que son copain qu’elle adorait l’a quitte, qu’elle a un gros
probleme d’alcool, qu’elle a une pression enorme avec le bar qui ne marche pas,
qu’elle a empreinte de l’argent a des gens avec qui il ne fallait pas.

J’arrive a comprendre
pourquoi elle est devenue violente mais je n’arrive pas a justifier mon geste
meme si elle m’a cogne quatre fois.

Je suis en face se Shu-I,
je lui dit que je quitte le bar. Je vais m’enfermer dans une chambre d’hotel a
pleurer et boire 4 bouteilles de Vodka.

Trois jours apres, A-Fon
m’appelle, me passe Shu-I, elle s’excuse et me demande de revenir.

J’arrive au bar, l’oeil
de Shu-I a toutes les couleurs de l’arc en ciel. Je pleure encore une fois.
J’ai tellement pleure pendant trois jours qu’il y a une nouvelle riviere a
Taipei dont la source est l’hotel ou je me trouvais.

Shu-I me prend dans ses
bras et pleure aussi, on s’excuse beaucoup tout les deux.

A Taiwan, s’excuser est
un sport national, les Taiwanais sont d’une politesse extreme. Souvent, sans
raison, sans avoir rien fait de mal, on commence une phrase en disant : 不好意思(Bou Hao I Se), ca veut dire excusez-moi en Chinois.

En extrapolant, j’ai deja
imagine un concour de Bou Hao I Se ou
a chaque fois la personne s’excusera en augmentant le ton de la voix pour
arriver a prendre un porte voix et dire Bou
Hao I Se
en hurlant.

Quelques annees plus
tard, je reviendrais sur ce concept car a Taipei, j’ai remarque un enorme
building qui ressemble a une enceinte. J’imagine le building enceinte raccorde
a un enorme amplificateur. Voila le moyen ultime de remporter ce concour de Bou Hao I Se. Avec cette technologie
imaginative, tout Taiwan sera que je suis desole. En exagerant encore,
l’immeuble enceinte sera tellement puissant que la planete entiere pourra
entendre Bou Hao I Seet a savoir a quel point je suis desole et le
peuple Taiwanais poli.

Tout le monde au bar a
remarque l’oeil de Shu-I et demande ce qui est arrive. Tout le monde parle avec
tout le monde ici, donc tout le monde sait que c’est moi mais personne ne sait
vraiment pourquoi. Me voila dans la peau du mec alcoolique, ultra-violent qui
cogne son ex –copine sans raison. Quand on me demande pourquoi, je ne cherche
meme pas a me justifier. Les gens qui m’aiment savent et pour les autres, ils
me detestent encore plus.

Cela me convient tres
bien car ceux qui ne m’aiment pas prennent encore plus de distance avec
moi...L’ami policier de Shu-I, qui aurait vraiment pu me faire des ennuis est
venu me voir et me dit qu’il arrive quand meme a comprendre.

Si vous vous souvenez
bien, j’ai quitte mon travail pour venir donner un coup de main et non pas pour
me prendre des coups de poings...

Les fantomes :

En ce moment, je dors sur
une planche de bois de 70 cm de largeur et des coussins de 5 cm d’epaisseur. La
Planche de bois est supportee par des moellons. En fait mon lit, c’est ou
client s’assoient.

Je dors tellement mal que
ce soir, je decide monter au deuxieme etage car il y a une piece
« VIP » qui a une table, un canape et surtout un lit en fer forge
avec matelas ou les clients se posent tranquille.

J’aime pas etre seul a
cet etage, je ressens toujours des vibrations negatives. C’est pas grave, j’ai
trop mal au dos, j’en ai marre. J’etend mon drap sur lit, je me pose sur le
drap, je m’endors. Je suis agite, j’ai le sommeil tres leger quand tout a coup,
je me reveille en sursaut, une personne est a l’interieur de mon corps. Je
ressens de la tristesse, de la douleur, de la colere, de la haine, de la
violence. Il y a quelqu’un qui s’est introduit dans mon moi, j’en suis sur, je
lui demande de degager en Francais mais il ne comprend pas, je lui hurle Degage
en Chinois :

走開 (Tso Kai), il s’en va.

Je transpire, j’ai la
chair de poule...

-Qu’est-ce qui c’est
passe ?

Je redescends au premier,
me sers une vodka lait de coco grenadine et bacardi. Je la bois cul sec et m’en
ressers un deuxieme. La pression retombe un peu. J’ai rien picole ce soir mais
surtout, je ne crois pas au fantomes.

Je sais qu’a Taiwan, les
gens evitent de demenager ou voyager, ouvrir un business, ou porter des
vetements noir... le 7 eme mois de l’annee lunaire car c’est le mois ou les
fantomes ressortent. Je sais que ce n’est pas le mois des fantomes en ce
moment.

Le lendemain, j’en parle
a Shu-I qui me dit qu’elle sait qu’il y a des fantomes mais qu’elle n’en parle
pas car elle a peur que la clientelle deserte son bar. Elle me dit qu’une femme
vient tres souvent au comptoir, attend et puis repart quand elle en a marre
d’attendre. Ce qui est etrange, c’est que je l’ai deja vu aussi....

J’en parle a A-Fon qui
est catholique. Il me dit clairement qu’il ne donnera jamais l’opportunite aux
fantomes de l’importuner. Il me dit surtout de ne jamais parler avec eux pour
ne pas leur donner une quelconque preuve de leurs existences. C’est un peu tard
dans mon cas car hier, apres lui avoir demande de degager, je lui est bien dit
ce que je pensais de lui. L’homme qui a viole mon corps est un etre mauvais, en
colere mais je n’ai plus peur de lui. Je sais qui il est maintenant...

Depuis cette rencontre,
quand je vais faire du service au deuxieme, c’est plus pareil... Ce genre
d’histoire est vraiment bizarre car je ne suis plus tres sur de ce qui s’est
passe meme si je suis certain d’avoir ressenti quelquechose. A chaque fois que
j’en parle, j’ai la chair de poule...

Un soir ou je
ressentirais trop sa presence dans le bar, je me deciderai a sortir dans
d’autres Pubs, pour decompresser. J’y vais vraiment trop fort sur la Vodka.
Toutes les endroits ou je vais sont tenus par des potes, je ne paye rien. Je
vois double dans la rue. J’aime bien voir double, ca me fait penser a la belle
theorie du film Patch Adams avec Robin William. Quand j’arrive au bar, j’ai
meme plus la force d’ouvrir la porte. Je m’endors sur le palier, dans la rue,
les clefs dans la main. Par chance, un voisin a appelle A-Fon qui va venir me
secourir. Le soir quand je me reveille, j’ai l’impression d’etre un minable,
une loque....

Petit Souvenir : A 19 ans, j’ai la mere d’un pote qui a retrouve
son fils, un matin, endormi la tete dans le frigo. Un autre jour, a 20 ans, aux
urgences de l’hopital, sa prise de sang indique une alcoolemie de 4.7 grs
d’alcool par litre de sang.

Apres le sevice (pas le
service), A-Fon va rester un soir. Il a prepare des bougies, du sel et des
grains de riz qu’il va disperser dans tout le bar pour disperser les mauvais
esprit. On a fait expolser des petards dans un sceau en metal retoune sur le
sol pour effrayer les mauvais esprits...Pour info, en Asie, les petards du jour
de l’an Chinois sont utilises pour eloigner les mauvais esprits.

Normallement, le bar
n’est pas ouvert le dimanche mais comme le business n’est pas bon, je decide
d’ouvrir seul. Je passe quelques coups de telephone pour annoncer ca a des
habitues. Certains viennent. Ce soir, c’est un veritable defile, il y a plus de
fantomes que de clients. Ils descendent du deuxieme etage pour partir dans le
petit salon qui donne sur les toilettes. Je suis en apparence le seul a les
voir...

Au milieu de la soiree,
je ne sais meme pas pourquoi, je prends le couteau a glace, leve mon tee-short
et me fait trois balafres sur les abdominaux. Quand je realise ce que je fais,
je laisse tomber le couteau, il y a du sang de partout. Heureusement, les gens
qui sont la ce soir sont tous des gens que je connais tres bien. Cela restera entre
nous (et vous). La question qui me hante, pourquoi j’ai fait ca ? Ou qui
m’a fait ca ?

Je viens de rencontrer
une femme avec qui j’entretiens une relation serieuse, elle se fou de ma gueule
avec mes histoires de fantomes, je la fait rire, elle s’appelle Cindy.

Dernierement, j’ai bien
du donner 5 000 euros a Shu-I pour regler un empreint qu’elle avait fait avec
des gens avec qui il ne fallait pas . Meme si elle m’a bien menti en disant que
s’etait pour mon fils, je lui est repondu :

-Si tu te mets encore
dans une histoire comme ca, c’est moi qui prend mon fils avec moi et demerde
toi. Elle me dit :

-Ton fils va dormir avec
toi dans le bar ?

Heureusement, mon enfant
est dans un environnement tres stable avec ses grands-parents Chinois. Il ne
voit rien du tout.

La mauvaise nouvelle qui
vient d’arriver, c’est que les medecins de l’hopital viennent de diagnostiquer
un cancer general chez le papa de Shu-I. Ils lui donnent environ 6 mois. Ce
cancer doit surement avoir une relation avec son operation de la prostate il y
a 4 ans.

Je ne sais pas pourquoi
mais tout ce qui m’entoure est synonyme de negatif. Ce bar est une source
d’emmerde pour tout le monde et cela ne fait que commencer. Et puis, je suis
defonce du matin au soir...

Les portes de la mort :

Toutes ces histoires de
fantomes me donnent l’impression d’un tableau surrealiste de Salvador Dali.
Serais-je entrain de dormir eveille ? Ou peut etre l’inverse ?

Tous les clients sont
differents mais tous ont un point commun, ils se mettent bien la gueule a
l’envers. Ce soir David vient ici pour la premiere fois avec un ami a lui. Ils
n’arretent pas de me poser des questions sur la societe Zara. A Taiwan, cette
societe fait fantasmer tous les gens qui connaissent un peu le textile. On
arrete pas de me demander des informations. Ca me gave un peu. Ce type que je
ne connais pas est vraiment bizarre, ce soir,
il a serieusement abuse sur la biere et le wisky. Son pote de boisson
est deja parti, je vois bien qu’il est incapable de rentrer seul. Nous sommes
allez a l’hotel a cote du bar ou il pretendait etre mais non, son nom n’est pas
enregistre. Vu que je suis tres fatigue, je le ramene pour dormir au bar. Je le
couche sur le canape, je retourne au comptoir, m’envoie un cachet contre le mal
d’estomac. Je suis fatigue mais je sais que ne trouverai pas le sommeil, je
m’ouvre une Smirnoff Ice. Je suis assis derriere le comptoir, le gar est en
face de moi, a 10 metres sur le cote gauche.

Putain, qu’est ce qui
m’arrive encore. La moite gauche de son visage eclaire par la lumiere se
transforme en Zombie, un melange de Demon et de Freddie Krugger. Je suis la
comme un con, petrifie en face de ce que je vois. Je ne montre pas de peur
physique mais je sens bien mon coeur s’emballer. Je vais rester comme ca en face
de lui a me demander si j’ai vraiment le diable en face de moi ou si je deviens
barjeot.

Je vais m’endormir les
bras croises, comme une epave sur le comptoir, comme Bukowski dans barfly,
comme un dechet, une merde, un minable...

Le lendemain matin, je me
reveille, je le reveille. L’homme qui se transorme en diable a retrouve son
apparence normale. Il me remercie, j’espere au fond de moi meme ne plus le
revoir. Ce sera le cas...

J’etais tranquillement
apres discuter avec des clients que j’aime bien quand ils decident de s’en
aller . Je vais relaxer dans le petit salon ou il y a l’acces au toilettes et
un lavabo en marbre noir surmonte d’un magnifique mirroir dont les cotes ont
des tetes de morts en bois sculpte. Confortablement assis sur le canape avec la
lumiere tamise, les objets gothiques et les chandelliers , l’atmosphere est
parfaite pour decompresser. Il y a toujours un petit parfum d’ambiance que
diffuse la lampe « Berger ».

Le canape est en face de
la porte, le mirroir sur le cote droit de la porte. La porte est de couleur
marron tres foncee, limite noire. Je suis un peu dans la lune a revasser quand
je remarque que la porte devient meuble, bouge, change de couleur pour devenir
vert translucide. J’ai du mal saisir, je me frotte les yeux, toujours pareil.

Soudain, un chien tres
maigre avec les oreilles pointues marche en avant. Il est de l’autre cote de la
porte, a l’interieur. A l’interieur de quoi, je n’en sait rien.

Le chien part a reculon
pour laisser sa place a un autre chien de la meme espece. Ce chien ressemble un
peu a ceux que l’on retrouve sur les yeroglifes egyptiens.

Je me leve, je suis a un
metre de la porte, elle est toujours de la meme couleur. Les chiens viennent et
reviennent quand je remarque un groupe de personnes qui semblent discuter. A
l’interieur de la porte sur le mur a droite, il y a une plante grimpante et
vers le mur de droite tres pres de moi, un autre group de personnes qui
parlent. Je suis terrorise par ce que je vois mais je me dit que je suis en
train de faire un delire hallucinatoire Je quitte la piece, me prend un bon
cigare et vais dehors. A-Fon me demande si ca va.

-Oui, ca va.

Tout c’est bien passe, si
A-Fon ne me dit pas t’es sur fuckup.com, c’est que je suis clair. A-Fon arrive
toujours a dicerner avec exactitude mon niveau de decheance

Une demi heure apres, je
me decide a retourner voir si cette porte est toujours la. Je m’assoie sur le
canape, la porte n’a pas change de couleur. Elle est toujours verte
translucide. Les chien ne reviennent pas mais il y a de plus en plus de monde a
l’interieur. Une silhouette se precise en meme temps que son visage :

-C’est moi, a l’interieur
de cette porte.

Mes yeux se transforment
et deviennent tout rond, je suis crispe, tetanise, incapable de bouger face a
mon double. J’ai la frousse, les poils se herissent sur ma peau.

Mon image disparait, la
porte se referme et redevient marron fonce, sa couleur originale.

Je ne sais
personnellement pas trop quoi penser de cette histoire. Je n’avais jamais vu de
fantomes avant et apres ces experiences, je n’y croyais pas. Maintenant, je
vois les choses sous un autre angle. Quand je raconterais cette histoire a des
Taiwanais, certains ne me diront pas qu’il n’y avait pas de fantomes mais me
diront qu’un etranger ne peut pas voir de fantomes Chinois. Le soir de cette
aventure, apres avoir ferme le bar, j’ai bu au point de vomir.

Le matin, j’ai appelle
Shu-I en pleurant car j’etais encore entoure de mes nouveaux amis spirituels.
Elle est venu me chercher en Scooter, m’a ramene chez sa mere. Je suis alle au
lit, j’ai dormi trois jours de suite, d’affile....

Je me reveille un soir
vers 8 heures, Shu-I me dit qu’elle va m’amener a TaoYan (50 Kms de Taipei)
voir un Homme qui s’occupe d’un tout petit temple Taoiste. Cet homme la mange
de la viande mais surtout, boit de l’alcool pour entrer en contact avec les
esprits.

Une amie de Shu-I que
j’ai deja honnore nous accompagne car son frere est dernierement parti en
vrille aussi. Xiao-Mei connait tres bien les usages Boudhistes. Nous allumons
les encens, elle me presente a cet homme. Nous avons attendu environ une heure
tellement il y aavait du monde. Il ne semble pas surpris de voir un etranger
meme si je suis le premier a venir pour le consulter. Je lui explique ce que
j’ai vu. Il me dit de ne surtout pas avoir peur, ne pas preter attention a ce
que je vois et que quelquefois, il est normal d’etablir un contact avec les
esprits.

Apres son petit
ceremonial, il nous donne des feuilles que nous irons faire bruler pour honorer
les dieux.

Le bar, c’est termine
pour moi, j’ai demisssione. Un mois plus tard, Shu-I vendra le bar. Elle a
perdu beaucoup beaucoup d’argent.

je bois enormement, tu as
du mal a accepter quand je pars en vrille dans mes delires que moi seul
comprend. Un matin ou tu rentres d’un vol, j’entends la clef dans la serrure de
ma porte, je suis archi defait de la veille mais tellement heureux de te voir
que mon emportement te fait peur. Tes mots sont directs et j’en comprends tres
bien le sens :

-Stephane, si je te
revois encore dans cet etat, je te quittes. Tu me demandes de te rappeller
quand j’aurais desaoule. Tu claques la porte.

Je t’appelles quelques
heures apres. Tu acceptes de venir me rencontrer.

-Wendy, je te promets
d’arreter l’alcool a ce jour.
Je le ferais pendant encore 8 mois, jusqu’au jour
ou tu vas me quitter.


un matin, je me suis
reveille dans une ambulance direction les urgences. J’etais dans la rue, le
melange de drogues, d’alcool, de musique « agressive » m’a catapulte
dans le royaume de la perte de connaissance. Ils m’ont fait une piqure en plein
coeur pour me ramener a la realite de l’existence.

A l’hopital, a la porte
des urgences de la case psychiatrie, la couleur nauseabonde verte pomme du sol
m’a terrorise. J’ai refuse mon admission sous pretexte de droit a la decheance.
La police a pris le relais, direction le canape du poste le plus proche. Le
temps de trajet est flou, je me suis reveille face a une camera qui va
justifier de mon attitude envers les forces de l’ordre.

3 mois apres, comas
ethylique dans les rue de Paris. Au
moment ou je tombe, Dieu s’approche de moi sous la forme d’un vehicule de
reanimation des pompiers (Veridique)...
Enki, hors alcool, abstinent alcoolique depuis 1
an, 7 mois, 5 jours...

Je remercie toute l'equipe Onsaide de m'avoir sorti de ce cauchemard eveille...

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum