Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 25 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Lisa, mavieaveclui

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

En détresse

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: En détresse

Message  vola le 02.08.10 10:36

bonjour nat,
Je sens cette colère en toi, tu es en train de sombrer Il est nécessaire de se ressaisir.
Je suis mariée et je vis toujours sous le même toit que mon conjoint. Pendant ces périodes difficiles, j'ai mis ma santé en danger. Je reviens d'une très longue maladie. En faisant une thérapie, en prenant soin de moi en comprenant le sens de ma maladie, la maladie de mon mari,ma santé s'est améliorée grandement à tel point que le chirurgien était surpris de cette amélioration. J'ai été très bien suivie par des grands spécialistes aussi au fond de moi, c'est grâce à ma force intérieure que je m'en suis sortie. J'en suis reconnaissante à tous ces personnes et à moi aussi.

J'ai du accepter mon impuissance face à l'alcool, me détacher de cette maladie qui me bouffait la vie. J'ai refusé toutes les sorties qu me mettaient en danger émotionnel.Je pouvais refuser une sortie sans me culpabiliser car je savais que j'allais passer une mauvaise soirée. Je me suis respectée en agissant ainsi.
Je suis désolée, mais ma priorité même si je suis follement amoureuse de mon mari, était ma santé physique et mentale.
L'amour,le mariage, ne m'autorisaient pas à mettre en péril ma vie.
C'est inconcevable pour moi maintenant, j'ai changé mes répères.
Je compatissais, mais je ne voulais plus partager la souffrance de mon conjoint. J'ai appris tout cela en allant dans les groupes de parôle et je te le suggère vivement avant qu'il ne soit trop tard. Ta vie est dans tes mains et non dans celles de ton mari Nat. Cela relève uniquement de ta responsabilité.Bon courage

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  weiss le 02.08.10 20:24

bonsoir nat

je ne suis pas la mieux placé pour te donner des conseils car j essaie de remonter la pente face a l alcoolisme de mon ex conjoint.
Malheureusement ou heureusement ex conjoint....malgres tout l amour que j avais pour lui et que j ai encore pour lui,la seule solution pour me sauver moi etait de le mettre a la porte.Je ne dis pas ca pour te conseiller de faire pareil car chaque personne est different.Mais les humiliations,les tromperies,les mechancetés quand il boit....non ce n etait plus vivable.Je me suis perdue dans cette relation,j ai essayé de faire abstraction mais rien n y faisait....

Tout comme toi moi aussi j avais honte a des mariages, aux anniversaires ou des que l on sortait...honte de lui mais de moi....je me suis enfermée sur moi même,je ne sortait plus...je me suis perdu....accabler par le fait d être impuissante et de ne pouvoir l aider.Je m en suis voulu et j ai eu et j ai parfois toujours ce sentiment de culpabilité parceque je me disais mais il a raison "tu ne sert a rien".

Et bien maintenant je dis non...je suis une personne a part entiere et j ai droit de vivre moi aussi...fini la manipulation,les mensonges...je m assume et je vis.

Il faut accepter le fait que nous ne pouvons rien pour nos conjoint,seul eux son maitre de leur maladie...et avant de sombrer avec eux...vis ta vie...detttaches toi un max.C'est tres dur et je ne pretend pas toujours y arriver,je vie au jour le jour et j apprend a vivre sans lui....malgres tout les sentiments que je peux encore avoir...mais l alcool l a emmené dans une spirale infernale,il est aller trop loin...

Ici tu trouveras de l ecoute et de l aide,ce n est pas facile mais c est ta vie qui compte..pleins de bisous

weiss
Assidu
Assidu

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 03.08.10 6:37

Désolé pour toute cette colère, mais oui je trouve ca très difficile et je donne probablement l'impression de ne pas apprécier tout le temps que vous me donnez,mais ce n'est pas le cas.

Depuis presque 12 ans, les rechutes de mon mari on toujours eue lieu ailleur, lorsqu'il revenait,tout était fini, il était plutot ''repentant''. Parfois il me racontait se qu'il vivait et je l'aidais du mieux que je pouvais. Mais là, c'est très pénible cette rechute qui n'en finie plus, qui se vie au grand jour. Et personne qui ne semble y voir de problème sauf moi.

Je ne me retrouve pas toujours dans ce que vous me dites: Mon mari n'est pas violent ni agressif. On ne s'est jamais engeulé lorsqu'il était ivre. Il a plutot tendance à se faire tout petit et à aller se coucher s'il a dépassé les limites. (Peut être parce qu'il ne veux pas qu'on s'en rendre compte)
J'ai tellement peur que ca ne finisse jamais, j'ai peur que son état stagne là, qu'il reste à se stade. Et oui, je souhaite que ca progresse... pour que ca arrete.
Mais rapidement parce que je n'en peut plus.
Et oui j'ai très souvent envie de partir, mais je ne m'en sent pas encore capable. Se sont nos enfants qui en soufriraient, elles ne sont pas conscientes du problème pour l'instant, elles ont 8,10,13 ans. À cette age, je devrai leur donner une explication.
C'est les vacances d'été, il n'y a pas d'école, donc elles sont toujours à la maison. Les occasions sont rare pour pleurer ou m'appitoyer sur mon sort. Je dois rester éveillé la nuit pour être enfin seule et venir sur Onsaide. Je suis crevé.

En passant, aujourd'hui il n'a pas bu. J'ai fait des efforts pour être heureuse et d'en profiter, JUSTE POUR AUJOURD'HUI... sans penser à hier ou à demain.
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  vola le 03.08.10 9:29

Bonjour nat,
Je souffrais beaucoup car je voulais que les choses aillent comme moi je les voulais. J'avais défini tout ce qui était bien pour mon conjoint. Je me sentais capable de renverser le cours des choses,je me devais de le faire sortir de sa galère.Quelle prétention!!!
Ce n'était qu'une illusion, j'étais épuisée à force, car je n'y arrivais pas.
J'avais accumulais des peurs, peur qu'il tue quelqu'un en voiture, qu'il se batte avec quelqu'un, qu'il se fasse embarquer par la police qu'il perde son travail.
En l'attendant toute la nuit ou toute la journée, j'étais morte de trouille et cela me faisait mal. J'avais compris ensuite que cela servait à rien de souffrir ainsi.
Ce n'est que par le détachement,la lecture assidue des ouvrages sur l'alcool, que j'ai compris le mécanisme et surtout mon impuissance.
J'ai compris que chacun de nous avait son chemin à faire, je ne pouvais pas m'interférer dans la vie de quelqu'un d'autre malgré tout mon amour pour lui. Je n'avais pas le droit de le faire. Cela a été une révélation pour moi car mon éducation , mes croyances m'ont fait croire le contraire. Casser toutes ces bases acquises pendant toutes ces années a été un travail fastidieux mais salutaire.
Je crois aussi que c'est une illusion de croire que les enfants ne comprennent pas ce qui se passe malgré leurs bas âge.

Nat, je te souhaite du courage car je comprends que tu ressens. Je te prie de m'excuser par le ton de certains de mes témoignages car je les livre avec mes tripes, avec beaucoup d'émotions car ce que tu vis en ce moment, résonne en moi par moment.
je te souhaite de trouver la paix intérieure Nat. Bonne journée

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 10.08.10 20:22

Bonjour à vous tous,
Depuis plus d'une semaine je lis vos témoignages et vous me touchez beaucoup. Vous êtes tous de bonnes personnes et je trouve dommage de voir que les fins ne sont pas toujours heureuse et que rien n'est jamais gagné.
Pour ma part, je trouve très difficile de me détaché de l'alcool de la personne que j'aime.
Je le vois s'enliser de jour en jour. En plus des jours ou il boit à la maison ( un peu plus chaque fois), il s'invente des rendez vous, des obligations envers des clients...pour justifier une absence prolongée qui lui pemet de boire tout les 2-3 jours.
Je le vois bien que c'est jamais assez, il se controle devant moi, mais il reste toujours sur sa faim.
Je fais mine de rien, je me comporte comme si cela ne me dérangait pas et que j'étais très occupé moi aussi.
J'aurais envie de lui dire que je sais qu'il ment sur ses allés et venu...je sais qu'il se cherche des excuses pour boire.
Je sais que ca ne changera rien, au contraire, il trouvera à me rendre responsable. En agissant ainsi, il ne peut vraiment rien me reprocher et devra admettre un jour qu'il ne va pas bien du tout... est ce que je me trompe ?
Hier je savais qu'il me mentait sur un rendez vous ( ce qui est très facile, nous sommes tout les deux courtiers immobilier, des travailleurs autonomes qui font ce qu'ils veullent quand ils veullent !) J'ai décidé de sortir pour prendre un café chez ma soeur, plutot que de l'attendre. J'ai eu envie de rentrer tard dans la nuit, il m'a fait le coup tellement souvent dans le passé. Mais je me suis résignée, je crois qu'il aimerait trop ça dans le contexte actuel. (pas en période d'abstinence)
Il se donnerait le droit de faire de même.
Certain d'entre vous m'on suggéré de ne pas céder à la tentation de boire avec lui. Je comprend pourquoi et de toute façon, j'en ai pas envie. Il y a plus de 12 ans que je prone le plaisir sans alcool, il est donc évident que je donne l'exemple.
Il me semble que si je me met à vivre que pour moi, à faire des choses seule...partir seule un week end... je ferrai le contraire de ce que l'on a toujours trouvé acceptable dans notre couple.
Présentement il serait trop content de faire de même et d'être toute justifié. Je ne crois pas qu'il serait ébranlé de mon comportement. Il sauterait plutôt sur l'occasion. Pourquoi je lui ferrais ce cadeau!
Je suis partagé entre l'envie de rester forte, ne pas broncher devant mes convictions, de ce que j'attend de la vie, d'un couple.
ou bien me dire: tu veux jouer à ça, moi aussi je suis capable de faire ce que je veux quand je veux sans tenir compte de tout un chacun !
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  cristal le 10.08.10 21:00

tu es en plein ds la problematique du co dependant nat et je comprends que tu sois destabilisée
Présentement il serait trop content de faire de même et d'être toute
justifié. Je ne crois pas qu'il serait ébranlé de mon comportement.

detrompe toi sur ce qu'il va penser de cette situation,si au debut il trouvera que c'est effectivement "la belle vie"car plus besoin de se justifier,il se rendra vite compte,face a lui même et rien que lui même puisque tu ne seras pas là pour lui servir de miroir,que l'alcool est entrain de le détruire,lui et tout ce qui l'entoure.

Et là,tu es encore entrain de raisonner par rapport a lui,que fais tu de toi ds l'histoire???

il faut que tu vois par rapport a toi nat et faire ce que tu as envie de faire TOI.

ne joue pas avec lui ou tu vas te perdre essaye de vivre pour toi nat,c'est important pour que tu ne sombres pas toi aussi la vie de couple ne peut pas exister si l'alcool est entre vous...

je ne te rassure sans doute pas mais il faut que tu arrêtes de croire aux miracles,ton mari est MA et ne pourra pas s'en sortir tout seul par simple volonté .

courage a toi ma belle,nous restons près de toi
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  cristal le 10.08.10 21:09

Au quotidien, tu ne fais rien ni pour ni contre son besoin d'alcool, tu n'as pas à t'occuper de sa consommation, à lui de gérer. Ne le surveille pas, s'il a trop bu, tu le laisses cuver sans t'en préoccuper. Par contre dis lui tout de même que tu n'es pas dupe et que tu sais qu'il boit, que tu connais ses ruses pour y arriver, mais que ce n'est pas ton problème, que toi, tu ne veux pas entendre parler de l'alcool et que tu l'aimes lui, mais pas l'alcool qui mène sa vie.
Ne ramène pas d'alcool à la maison, ça l'oblige à se débrouiller et à prendre des risques pour boire, s'il est malade à cause de l'alcool, il se prend en charge tout seul.
Sépare l'homme que tu aimes de son alcoolisme et tiens ce dernier à l'écart, ce n'est pas facile mais on y arrive et c'est ce qu'il y a de mieux pour vous deux!!!
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 10.08.10 21:13

Merci Cristal, mais sache que je ne crois pas au miracle que mon mari s'en sorte tout seul. J'ai plutot la crainte qu'il se complaise dans sa misère pendant des années. Avant je croyais que dès qu'il se rendrait compte qu'il ne boit pas de facon normale, il demanderait de l'aide pour s'en sortir. Aujourd'hui je comprend qu'il aura une étape de plus à franchir. Celle de vouloir s'en sortir... avec de l'aide.
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  vola le 10.08.10 21:38

Bonsoir,
je te remercie de revenir sur le forum pour parler un peu cela fait du bien.
En prenant soin de ma personne, je n'ai nullement eu l'intention de provoquer mon conjoint. Je l'ai fait uniquement pour mon bien, je voyais le changement en moi ce n'était pas une illusion, je rayonnais, je me sentais belle. Cela faisait longtemps que je ne me sentais plus belle, j'étais aigrie au fond de moi. Maintenant je ne le suis plus.
Il m'arrive de passer une semaine de vacances toute seule en éprouvant du plaisir. Pour ma part, ceci n'est nullement incompatible avec une vie de couple au contraire cela a réprésenté pour moi une bouffée d'oxygène.

Prendre soin de toi (sans intention de nuire) fera bousculer les choses à
court ou moyen terme . Il ne pourra pas accepter longtemps que tu ailles bien et que lui est entrain de sombrer. Tôt ou tard, il va réagir. En te détachant, il se trouvera tout seul face à lui même.
Ne rentres pas dans son jeu Nat. Il n'est plus lui même. Dis lui que tu n'es pas dupe mais que cela demeure tout de même son problème, ne le surveilles cela ne sert à rien sinon à te faire souffrir Nat.

As tu envisagé d'aller dans les groupes de paroles Nat, tu trouveras des outilS pour avancer. je te suggère un livre de melodie beattie "vaincre la codépendance" je pense que tu pourras trouver des réponses à tes questionnements. bien à toi Nat

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 12.08.10 17:00

Bonjour les ami (es)

J'ai déjà fréquentée un groupe de soutien pendant plusieurs années, avant même que mon mari cesse de consommer.
Je dois admettre que ca m'a beaucoup aidé, je n'avais pas toujours envie d'y aller, ça me brisait le coeur de savoir que mon mari invitait des amis pour s'amuser pendant que moi j'allais me soigner. C'est là que j'ai appris '' l' attrait plutôt que la réclame'' il s'est aussi mis à fréquenter les MAB par la suite. Je considère que c'est ce qui a sauvé notre couple.
C'est dans ce beau mode de vie que nous nous sommes marié par la suite et avons eu deux autres enfants.
Je n'ai malheureusement plus acces à se groupe parce que nous avons quitté la ville.
Présentement dans ma région, il y a un groupe de soutien. J'y suis allé quelques fois dans les deux dernières années mais je n'arrive pas à m'identifier ( il n'y a jamais plus de 3 ou 4 dames, 20 ans de plus que moi, pas d'enfants à la maison, toutes célibataires parce qu'elles ont fini par quitter leur mari et vive aujourd'hui dans la prière)...non je n'ai pas envie de leur ressembler.
Par contre, j'aime beaucoup les MAB, je les ai fréquenté souvent avec mon mari, ils sont très dynamique, leur témoignage est plein d'espoir, je me sent bien quand je suis là, j'identifie souvent leur soufrance à la mienne et à celle de mon mari.
Je ne me donne pas le droit d'y aller seule et de me confier à eu un jour, ce ne serait pas loyal envers mon mari parce que ce sont ses amis à lui.
Certain mon déjà dit que je devrais fréquenter mon groupe et non le sien...je n'ai pas trouvé ma place.
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  SHALE le 12.08.10 18:07

Tu peux effectivement fréquenter un autre groupe que lui, et ce n'est pas déloyal, c'est une façon de t'aider et de l'aider. S'il y a un CCAA dans ta ville tu peux te renseigner sur ce qui existent pour les conjoints, il y a souvent des réunions entre conjoints....

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 12.08.10 18:25

Dans ma région, le seul groupe pour les conjoints est celui que j'ai mentionné dans mon dernier post.
Par contre il y a plusieurs groupe de MAB mais ce sont les mêmes personnes qu' on y retrouve.
Ils me manquent
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  vola le 12.08.10 19:54

Bonjour nat,
Il m'arrive de témoigner uniquement de mon ressenti avec les MAB sans mettre en cause directement mon conjoint.
Par la suite, les membres du MAB m'ont donné des outils pour que je puisse lacher prise vis à vis de mon conjoint. Il est vrai que l'écoute aide beaucoup. Cela pose problème que tu puisses t'exprimer dans le MAB ?
As tu envisagé une aide professionnelle par le bias d'une psychothérapie . Cela m'a beaucoup aider à rectifier ou réajuster mes comportements négatifs bien ancrés par mon éducation, mes convictions. Cela m' a permis de voir d'autres réalités possibles. Je suis sure que tu trouveras une solution pour avancer Nat. Je sens que tu as vraiment envie de t'en sortir. persévères
bien à toi

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 16.08.10 4:45

Bonjour à tous,

Ma situation ne s'améliore pas pour l'instant, j'ai commencée à faire de l'insomnie et des mon réveil mes inquiètudes envahissent mes pensées...bien malgré moi.
Mon conjoint commence à ce lier d'amitié avec un voisin, il a de jeunes enfants qui cotoient les miens et une conjointe avec qui j'échange régulièrement des services. Nous n'avons jamais eu envie de poussé notre relation plus loin, ils sont gentils... mais lui, il a toujours une bière à la main, bien tranquille chez lui, à faire quoi que ce soit, il ne semble jamais ivre, mais sirotte toujours une bière. Sa conjointe ne semble pas du tout dérangé par ce fait, elle, ne boit jamais.
Depuis trois ans que nous habitons ici, mon mari n'a jamais passé plus de 30 minutes à discuter avec eux sur le bord de la porte.
Depuis trois semaines, le voila qu'il a toujours envie de le voir. Plusieurs fois par semaine, après avoir pris quelques bières à la maison, il traverse voir le voisin et ne rentre que vers minuit... 2h30 du matin la dernière fois. Les premières fois, il me disait: viens me rejoindre quand tu aura fini tes choses. Je n'y allais pas, préférant rester chez moi plutôt que d'aller le regarder boire. La dernière fois, je suis sortie à coté de chez moi, nous avons acheté la maison pour la démolir pour avoir plus grand de terrain. Je pensais bien me défouler à défoncer quelques murs... mais en vain lorsque je me retrouve seule, j'ai beaucoup de dificulté à maitriser mes pensées.
Je vous demande conseil car la voisine je la trouve sympa, ils ont l'air heureux des visites de mon mari. Ils n'ont pas l'air d'avoir beaucoup d'amis... je pense aller la voir demain, pour lui dire ce qui motivent mon mari d'être toujours rendu là.
Peut être seront ils moins acceuillant la prochaine fois..je ne sais pas... moi je suis mal à l'aise depuis avec elle, surtout que je n'accompagne jamais mon mari... je reviens plus tard...
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 16.08.10 7:53

Me revoila, parfois il y a des petits curieux qui tentent de lire ce que je fais sur le net.

Là je sais vous allez me dire que je ne me mèle pas de mes affaires (pour mon post précédant)
Vous avez surement raison... mais moi je me sent concerné quand il s'agit de ma famille.
J'essai de faire des choses hors de chez moi pour me changer les idées et mettre le focus ailleurs.
Je tente aussi de faire voir aux miens que je ne suis pas aquise... je ne fais pas partie des meubles... que je peux avoir des intérêt ailleur moi aussi.
Je me dis, bon qu'est ce que je ferrais aujourd'hui si je n'avais pas de famille... je suis allé au resto, j'ai fait une réunion de MAB.
Sans grand résultat, je ne peut pas dire que je me suis sentie mieux que d'être resté à la maison.
En tout cas j'étais seule... avec les mêmes pensées.

C'est le déni que je trouve insupportable, je suis tanné de faire comme s'il n'y avait rien qui cloche...parce que l'homme que j'aime ne veux pas voir la réalité en face, combien de temps va t'il jouer à ce petit jeu... j'attend qu'il sonne une cloche, si je parle la premiere, je vais tout gacher.

Merci d'être là, vous êtes les seuls qui comprennent vraiment ce que je vis.
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  béatrisse1 le 16.08.10 8:25

Bonjour Nat.
Une question : la voisine a l'air sympa , tu as envie de la voir mais ...pour quoi faire ? Pour trouver une copine ou pour l'avertir de la maladie de ton mari ?

je pense aller la voir demain, pour lui dire ce qui motivent mon mari d'être toujours rendu là.

Qu'attends tu de cette rencontre ? Qu'en attends tu pour toi ? Qu'en espère tu pour ton mari ? Que les voisins ferment leur porte ? Pense tu ainsi le protéger de lui même ?

En fait ça fait beaucoup plus qu'une question.
Je t'embrasse .
avatar
béatrisse1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 16.08.10 9:26

La voisine, une copine... ché pas. chose certaine, elle ne restera qu'une connaissance si elle ne sais pas grand chose de ma vie.
Je n'aime pas les relations superficielles, artificielles.
Si je ne vais pas la voir,et bien encore une fois je m'isole.
Mon mari lui, s'en fait des alliés, c'est facile, ils ne le connaissent pas son problème.
Je tente de le laisser seul à lui même lorsqu'il boit, c'est frustrant si en bout de ligne c'est moi qui se retrouve seule.
Je n'espère pas qu'ils leur ferme leur porte, disons qu'il l'acceuille mais ne lui offre pas à boire. Il perdra intéret d'y aller, il cherchera ailleurs, peut être se questionnera t'il (c'est ça la but..non). Là vraiment c'est trop facile, il part chercher le courrier fait un saut chez le voisin qui lui offre une bière, il n'a pas à se casser la tête bien fort. Je ne cherche pas à le protéger de lui même, au contraire, provoquer les choses un peu.
Bon je sais que finalement ça ne changerait pas grand chose... mais moi ça me ferrais du bien, je l'ai caché trop longtemps.
La voisine, peut être qu'elle sera soulagé que je lui parle
à deux, c'est toujours plus facile, il me semble
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  SHALE le 16.08.10 10:28

Tu peux effectivement te confier à la voisine, pas forcément pour qu'elle intervienne, juste pour dire ton mal être face à ses alcoolisations. Mais s'il ne boit pas là, il trouvera autre chose, là il cherche le moyen de boire sans que tu trouves à y redire. Il boit en compagnie du voisin, c'est convivial, il lui semble que ça rentre dans une normalité acceptable...
Peux tu évaluer sa consommation journalière, tout au moins ce que tu en vois???

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  vola le 16.08.10 10:34

Bonjour nat,
Q'attends tu exactement de cette rencontre avec ta voisine nat? je t'invite à réfléchir profondément sur ta démarche.

En étant codépendante, j'ai toujours pensé que ce sont les autres personnes qui entrainaient mon mari dans l'alcool à travers leur invitation déguisée. J'ai compris par la suite, que je m'étais complètement trompée et que mon mari étant une personne responsable n'avait pas besoin des autres pour boire.
J'ai eu un comportement infantilisant en voulant le protéger des autres alors que le problème de mon conjoint n'avait pas cessé pour autant. Vouloir le protéger comme un gamin c'est quelque part lui enlever sa part de responsabilité qui lui incombe à la base et par conséquent lui manquer de respect.C'est en faisant un travail sur moi que j'ai compris que mes comportements n'ont fait qu'envenimer les choses.Tu seras décue car tu ne vas pas obtenir l'effet escompté, il continuera de boire avec ou sans les autres.

C'est pour cela, Nat, qu'il est necéssaire de te concentrer sur toi même et ce n'est pas en faisant le tri, le vide autour de toi ou en parlant avec tes voisins du problème de ton mari que les choses vont s'améliorer au contraire. Tes voisins bien qu'ils puissent comprendre ton inquiétude sont malgré tout extérieurs à TON problème et à celui de TON MARI. Tu dois gérer ton problème par rapport à l'alcool de ton mari. Ton mari doit gérer son problème d'alcool.

J'ai l'impression que tu vas dans le mur. Réagis nat, laches prise, acceptes ton impuissance à vouloir contrôler les choses. Bon courage à toi.

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  Carmin le 16.08.10 13:45

Un MA trouvera toujour une occasion pour trouver de l'alcool.
Se confier à une voisine ou a un proche c'est un exutoire, mais il ne règle rien par méconnaissance de la MA et de ta vie de chaque instant.
C'est toujours encore et encore au malade de reconnaitre et d'agir, et surtout pas aux proches d'endosser ses responsabilités, accompagner mais pas prendre en charge
avatar
Carmin
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 09/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  cristal le 16.08.10 14:29

accompagner mais pas prendre en charge

c'est tout a fait ça

tu sais,lorsque j'etais ds l'alcool,je trouvais toujours un moyen d'aller chez les autres ...a l'heure de l'apero!!!on se demande pourquoi !!

ce que je veux dire c'est que ton mari ne cherche pas une amitié ds tes voisins mais plutot des compagnons de boisson parce qu'on se sent moins coupable comme le disait shale,c'est bcp plus normal de boire entre "amis"que seul chez soi avec en plus les reproches silencieux du conjoint

alors laisse tes voisins gerer ton mari ou ton mari gerer tes voisins,ce n'est pas a toi de le faire,ils sont adultes et n'ont pas besoin de ton intervention pour "excuser" ton mari parce que c'est ce que tu veux faire sans doute

alors tu n'as pas d'autre choix que de laisser faire,ne t'en occupe pas surtout et si ça degenère,tu n'y seras pour rien

je sais que c'est extremement dur de rester impuissante face a tout cela et qu'il est encore plus dur de se detacher mais tu n'as pas le choix si tu ne veux pas sombrer avec ton mari

vis pour toi ,fais toi plaisir et si tu veux parler a ton mari,c'est uniquement lorsqu'il est sobre sinon,ce sera peine perdue
il est encore ds le deni ce qui rend la situation encore plus difficile alors protège toi nat,c'est ta vie qui est en jeu ..

gros bisous et bon courage
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 20.08.10 5:20

Bonjour les filles,
Je crois que je me suis mal exprimée. Je n'essaie pas de protéger ou d'excuser mon mari aupres de mes voisins.
Au contraire ! Je trouve que présentement tout est un peu trop facile pour lui.
Moi je pensais que je me sentirais mieux de savoir que ma voisine serait au courant de la situation.
Ça éviterait que je m'isole. Sinon je me sent mal à l'aise de la voir et de faire comme si de rien n'était. Alors je l'évite !
Je ne sais pas pourquoi, mais c'est comme ça.
Je crois bien qu'elle comprendrait ce que je vie. Je ne lui ai pas encore parlé, mais ce soir je l'ai entendu dire qu'elle aimerait bien que son conjoint arrête de boire. Mon mari est chez eux en ce moment, mais elle a fait une remarque ou deux qui m'a fait croire qu'elle n'avait pas très envie qu'il y aille.
La semaine prochaine, les enfants commencent l'école. J'aurai plus de temps pour penser à moi. J'en ai bien l'intention.

Pour répondre à la question de Shale... Présentement mon mari boit environ trois fois par semaine. Lorsqu 'il est à la maison, il prend 3-4 bières en environ 30 minutes, ensuite une demi bouteille de rosée encore 30 minutes, ensuite il traverse chez le voisin, reviens 3-5 heures plus tard avec une forte odeur de boisson, trouve un prétexte et va se coucher.
Sa c'est à la maison, sinon, je ne sais rien mais l'odeur en dit long.
Bonne nuit les amies
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  vola le 20.08.10 10:21

Bonjour nat,
je comprends vraiment bien ce que tu vis. J'ai très très bien compris ce que tu voulais dire dans ton post. Ces réflexions je les ai eu aussi à l'époque.
Si tu veux, tu peux en parler à ta voisine de ce que tu ressens de l'alcoolisation de ton mari. Mais le fait de lui en parler pourra te soulager sur le coup mais ne changera rien dans l'attitude de ton mari. Il trouvera toujours une autre ruse pour boire, ailleurs.
Tu ne peux pas contrôler les choses, ni les personnes. D'après moi , c'est là que le bas blesse Nat, tu veux et tu t'accroches aveuglement à changer les gens en l'espèce ton mari. C'est une illusion de croire qu'on peut mettre quelqu'un sur le droit chemin contre son gré.C'était une révélation pour moi. J'ai du admettre mon impuissance.

Si tu veux qu'il change, la solution c'est que c'est toi et seulement toi pour l'instant qui dois changer ton comportement dans le détachement,et l'acceptation.

C'est difficile d'admettre cela je comprends, mais c'est la seule solution.J'ai tellement perdu mon temps à pointer tous les défauts de mon conjoint jusqu'au jour ou j'ai admis que j'étais loin d'être une personne parfaite. C'est très difficile de se remettre en cause mais c'est un exercice salutaire.
J'ai eu du mal à prendre du recul pour me regarder moi même avec douceur et honneteté, je m'étais accrochée à mes convictions qui certaines sont s'avérées fausses et complètement en décalage avec la réalité. Ma vision a changé et j'en suis super contente. J'ai fais un inventaire sincère et courageux de moi même, c'est à dire en listant mes propres défauts et mes qualités, mes traits de caractères, sans me mentir. Voilà Nat, c'est par ce cheminent personnel que j'ai acquis ce fameux détachement en commencant par ME CHANGER MOI.
Bon courage et pensées positives pour toi.et encore une fois, d'abord TOI.

vola
Admin

Féminin 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  nat le 20.08.10 10:58

Vola, je ne te comprend pas quand tu dis que je m'accroche aveuglement à changer les gens. L'homme que j'ai marié il y a 11 ans était sobre. Notre avenir et nos rêves étaient fondé sur une vie sans alcool.
Je suis ultra lucide et consciente de mon impuissance C'EST CE QUI ME FAIT PEUR Je n'ai pas choisi cette vie là. Mon mari à changé ma vie sans mon consentement. Et je n'y peux rien. Je le sais.
Avoir une vie pour moi, je ne sais pas ce que c'est. J'ai consacré ma vie à ma famille, par choix.
Je ne suis pas une Germaine (gère-mène) J'ai toujours basé ma vie sur l'amour et le respect.
Je n'attend rien de moi de mon mari, que ce que lui attend de moi.
...mais je sais qu'il est malade. J'AI PEUR QUE LUI NE VEULLE JAMAIS L'ADMETTRE.

La nouvelle vie qui s'offre à moi, je n'en veux pas. Tout s'écroule sous mes pieds.
avatar
nat
Arrivant
Arrivant

Féminin 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  SHALE le 20.08.10 11:17

Il faut que tu considères que là tu es obligée de partager ton mari avec une troisième personne contre laquelle tu ne peux rien, l'alcool.
Donc de toute manière votre vie de couple s'en trouve perturbée, il n'est plus le même mais toi , tu veux rester la même et continuer à vivre sur les bases que vous avez posées au départ. Ce n'est plus possible là, tu vas rester seule sur ces bases à te battre contre des moulins à vent....
Il a changé, il faut que toi aussi tu changes et c'est ce que tu as du mal à entendre. Il faut que tu existes et que tu prennes une importance égale à celle de l'alcool. S'il sent que tu risques de lui échapper, il va vite se rendre compte qu'il y a quelqu'un en trop entre vous deux. Pour le moment, il est tranquille, il boit, il sait que tu attends et espères qu'il rentre pas trop alcoolisé, alors il joue à cache cache, il te ment.
C'est un rôle qui l'arrange quelque part.Il faut que tu inverses la donne, il faut que ce soit lui qui attende que tu rentres, qui se pose des questions sur les changements que tu as mis en place dans ta vie, il faut qu'il se rende compte que tu peux vivre sans lui et vivre bien....
J'espère que c'est plus clair pour toi, tu n'as pas d'autres choix, hélas. Tous ceux qui ont pu sauver leur couple ont eu ce comportement....

_________________
Demain sera un autre jour...
avatar
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: En détresse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum