Navigation










Forum















Qui est en ligne ?
Il y a en tout 15 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 2 Moteurs de recherche

ese34

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11.06.12 17:08

sortie du tunnel (par hélène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sortie du tunnel (par hélène)

Message  cristal le 21.06.10 21:16

Bonjour à tous.
Nouvelle sur le site, je souhaite évoquer une
question primordiale : quand on veut vraiment s'en sortir, m'avait dit
ma psy au CRAP, IL FAUT POSER DES ACTES. A l'époque je vivais, selon
elle, dans un milieu "très dangereux". Il est vrai que mon mari de
l'époque buvait régulièrement, que ses amis étaient aussi de gros
buveurs, que la maison était portes ouvertes à tous ceux qui
s'arrêtaient "par hasard" à l'heure de l'apéro. Vrai aussi que mon
ex-mari (je suis divorcée depuis cette année) est un pervers
narcissique (pour ceux que cela intéresse, nous les MA sommes de
parfaites cibles-proies pour ce type de prédateur).
Encore folle (le
mot est choisi sciemment) amoureuse de cet homme, je ne voulais surtout
pas entendre ce que me disait ma psy. J'étais remariée depuis quelques
mois, tout allait s'arranger, mon mari allait arrêter de boire. Nous
nous aimions, passionnément (passion, ne l'oublions pas est un mot qui
désigne aussi la souffrance). Pendant ma deuxième cure, j'ai dit à mon
mari ce que me disait ma psy. il ma répondu : "je n'arrêterai jamais le
Whisky". Je n'ai pas voulu entendre que ça signifiait "je préfère le
whisky à notre couple". il m'a fallu d'autres rechutes, d'autres
hospitalisations aux urgences, d'autres sevrages, d'autres TS, et enfin
une 3ème cure au CRAP suivie d'une post-cure de trois mois pour réagir.
Comprendre enfin que l'équation est simple : la mort n'a pas voulu de
moi = je dois vivre =si je dois vivre, autant que ce soit bien = je me
bouge les pattes arrière. Ca n'a pas été un accouchement sans douleur
!!! Mais aujourd'hui, LA VIE EST BELLE. Alors à tous ceux qui en on
marre d'en avoir marre, que le désespoir guette, qui ne voient pas la
sortie du tunnel, je dis que ça vaut le coup de se faire parfois
quelques égratignures au passage des ronces (le divorce, le
déménagement, la vente de ma maison) pour lever le nez enfin vers un
soleil resplendissant. Courage et merci à tous les MA que j'ai croisés
sur ma route.
avatar
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum