Navigation







Sujets similaires
Forum














Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

lagalere, sergi

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le Lun 11 Juin 2012 - 17:08

Bonjour, arret d'alcool et deprime

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  besoindeau le Mer 4 Nov 2009 - 14:52

Bonjour,


Je suis un homme d'un quarantaine d'années, qui bois de nouveau bien trop, plus que raisonnable et surtout seul, donc depuis 4 jours, je suis de nouveau abstinent.

Cependant, ma derniere tentative d'abstinence qui a duré 6 mois, m'avait conduit au 3 eme mois a une tres forte dépréssion qui m'avait fait arreter le travail un mois complet, peux t on empéché ses effets, lors d'arret ?

Il y a bien un momment, au bout de 3 mois, ou le cerveau n'a plus d'apport de l'alcool et qu'il n'est pas encore pret naturellement a reprendrele relai, cela intervient, d'apres ce que j'ai vu, vers le 4 eme mois. Vous savez pour ces subtances qui nous donnent en "gros" la stabilité, la joie.


Bonne journée

besoindeau
Arrivant
Arrivant

Masculin 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  Malau le Mer 4 Nov 2009 - 15:04

Bonjour Besoindeau

L'arrêt de l'alcool nécessite des soins, tant au niveau psychologique que physique pour certains d'entre nous. As-tu un suivi médical et psy ?

C'est très important car seul un médecin pourra t'aider à surmonter une dépression, ce n'est absolument pas à négliger.

Je te suggère d'aller lire un max de documentation dans "tout ce qu'il faut savoir", tu auras beaucoup de renseignements concernant ce produit et tous les effets qu'il peut avoir, suivant les individus.

Si tu pouvais nous parler un peu plus de toi, des solutions pour arrêter et pour vivre une abstinence heureuse, ça existe, on va pouvoir en reparler cligner

Malau
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  cristal le Mer 4 Nov 2009 - 16:08

bonjour besoideau et bienvenu sur notre forum bienvenue

tout d'abord,bravo d'avoir franchi cette etape de venir sur un forum alcool et bravo aussi pour tes 4 jours bravo

dis moi,tu dis que tu t'es arreté 6 mois,qu'avais tu comme aide exterieure a ce moment ??
tu dis que la depression est arrivée au bout de 3 mois,il est assez frequent de voir ressurgir une depression a l'arret de l'alcool,celle ci etant masquée par le poison nul Il faut alors consulter tout de suite pour enrayer cette depression qui peut vite te ramener vers le verre pour ne plus subir les effets de la depression ,c'est un cercle vicieux Crying or Very sad

au bout de 3 mois d'abstinence,le cerveau recommence a fonctionner normalement c'est a dire a fabriquer ses propres molecules sans avoir besoin de l'alcool pour "fonctionner". c'est alors que le travail psy est tres important parce que tout ce qui t'a amené a te cacher derriere l'alcool s'exteriorise et il faut etre suffisament armé pour les affronter smiles

tu es a 4 jours sans alcool besoindeau,qu'as tu mis en place pour t'aider??
tu as dans "tout ce qu'il faut savoir"des textes tres interessants mais aussi des astuces contre les flashs ds "la boite a outils" Lis bien ce texte et tu trouveras de quoi t'aider si le poison te tente smiles

nous allons t'accompagner dans ton combat si tu le veux bien ,reste avec nous et raconte nous un peu ton histoire que nous puissions t'aider au mieux baiser

a tres bientot besoindeau petits coeurs

cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  SHALE le Mer 4 Nov 2009 - 16:13

Bienvenue à toi, Besoindeau (ton pseudo me fait sourire!!! Very Happy )
Tu sais l'alcool masque très souvent une grande dépression. Celle-ci se révèle quand on arrête l'alcool. Là, il n'y a qu'une solution c'est de soigner la dépression en continuant l'abstinence.
As-tu vu un médecin pour ta dépression? As-tu eu des anti dépresseurs?
Ensuite il y a le suivi psychologique qui est important pour t'aider à retrouver une abstinence sereine.
Vois-tu un psy? Tu peux en trouver dans tous les centres d'alcoologie, c'est gratuit en plus. Je ne sais pas si tu habites près d'une ville assez importante, mais il y a des centres d'alcoologie dans la plus part des villes! Ensuite tu as les mouvements d'anciens buveurs (MAB), il y en a plusieurs avec différentes appellations. Il faut parfois en essayer deux ou trois pour trouver celui qui nous convient. Il y a des réunions toutes les semaines et un suivi très proche. Pour toi qui est seul, c'est aussi une bonne solution car là, tu seras en présence d'anciens alcooliques ou de personnes souhaitant devenir abstinents et l'entraide est importante.
Et puis bien sûr il y a le forum où tu peux venir jour et nuit, il y a presque toujours quelqu'un pour te répondre.
Amitiés

_________________
Demain sera un autre jour...

SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  besoindeau le Mer 4 Nov 2009 - 17:11

Merci de vos réponses,

J'ai déja fréquenté le CCAA, cependant, j'ai bien compris que c'est un tres gros effort personnel. J'avais en effet une depression mais qui etait passé en debut d'année, sans alcool et en arretant les AD.

Niveau soins, je prends des restes de revia qui me reste, pour m'aider.

J'ai juste super peur d'un retour a la grosse déprime, mais je sais que l'alcool si il peux un instant me redonner le sourire, m'enfoncera toujours plus.

J'ai déja échangé sur un autre forum, et connait les aides, si je me sens vraiement mal, je retournerais au CCAA, pour un support médicamenteux.

Bon courage a toutes et tous.

besoindeau
Arrivant
Arrivant

Masculin 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  Moonia le Mer 4 Nov 2009 - 17:28

et parmi nous. Very Happy

Tu connais visiblement déjà bien la maladie alcoolique mais il semble que tu aies deux pathologies différentes, la maladie alcoolique et la dépression.
La seconde ne se soigne pas avec la première cligner
Il me semble que dans un premier temps tu devrais consulter un médecin alcoologue qui lui sera à même de soigner l'une et l'autre.
Evites le sevrage sans aide médicale, tu sais que ça peut être dangereux.
Je te dis bravo bravo bravo pour ces 4 jours d'abstinence qui s'ajoutent aux 6 mois précédents. Very Happy
Comme te l'ont dit les zamies, ami tu as tout un forum qui te donnne plein de renseigenments, je t'invite à le consulter moi aussi. cligner et on en reparle.


baiser baiser

_________________
*Le bonheur, c'est de continuer à désirer ce que l'on possède.*

Moonia
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

addict a l'alcool

Message  lindy le Mer 4 Nov 2009 - 18:20

salut et bienvenue dans notre belle et chaleureuse FAMILLE !!!!!!!!!!!!!
a bientot coeur

lindy
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 10/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  besoindeau le Mer 4 Nov 2009 - 18:32

Moonia a écrit: et parmi nous. Very Happy

[color=indigo]Tu connais visiblement déjà bien la maladie alcoolique mais il semble que tu aies deux pathologies différentes, la maladie alcoolique et la dépression.
La seconde ne se soigne pas avec la première cligner


En fait j'ai vraiement commencé a subir une forte dépréssion, en meme temps que mes premieres tentatives d'arret d'alcool.

J'ai jouer avec le feu, et apres des mois de grande forme, l'alcool m'a fait redescendre le moral, c'est ce que j'ai constaté.

La semaine derniere, j'ai eue un gros flash, une vérité m'a éclaté a la face, alcool = déprime, donc arret d'alcool. Enfin dans mon cas

Le pire c'est que je sais qu'il y aura des momments de forte deprime dans l'arret, c'est chimique et inévitable, sauf a prendre des AD, mais j'ai eue une mauvaise expérience avec les AD, un effet de surexcitation en fin de traitement, qui m'a d'ailleurs obligé a les arreter, un peu comme obelix.... un trop plein.

Bon merci encore a vous, bon courage et a bientot

besoindeau
Arrivant
Arrivant

Masculin 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  miminne-soleil le Mer 4 Nov 2009 - 19:21

Bonjour et bienvenue à toi dans cette famille qu'est ONSAIDE !!!

Tu trouveras l'aide qu'il te faut !!!




miminne-soleil
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 18/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  cristal le Mer 4 Nov 2009 - 21:28

il existe different AD besoindeau,tu es peux etre tombé sur celui qui ne te convenait pas.
Pour ce qui est du CCAA,ce serait bien que tu y ailles pour avoir un traitement d'une part mais aussi UNE ECOUTE,ce qui est primordial dans notre maladie smiles Si tu ne vas pas chercher l'origine du mal qui t'a plongé ds l'alcoolisme,tu vas avoir du mal a t'en sortir Crying or Very sad
pour ce qui est de la peur du retour de la deprime,sache que plus tu seras abstinent,plus tu te sentiras apte a combattre alors commence dejà a fortifier ton abstinence en mettant toutes les aides de ton coté pour te faciliter la tache (alcoologue,psy,MAB,forum)et tu verras que tu arriveras bcp mieux a apprehender l'eventuel retour d'une deprime.
Tu as ete abstinent 6 mois,tu en connais donc les bienfaits et tu sais egalement ce qui t'as fait replonger,ce sont des sacrés plus pour y arriver cette fois ci super

alors on y va besoindeau et on s'accroche danseur

cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  SHALE le Mer 4 Nov 2009 - 21:32

Pour les AD, il y en a de différentes sortes et il ne faut pas les arrêter trop vite.
Si la dépression continue, tu en auras besoin sinon tu auras du mal à te passer de l'alcool.
C'est vrai que l'alcool au bout d'un certain temps est un profond dépresseur, mais la dépression dans ce cas aurait du s'arrêter à l'arrêt de ce produit, ce qui n'a pas été le cas, si j'ai bien compris. Donc elle était primaire et non pas secondaire, suite à la prise d'alcool. Dans ce cas, il faut la soigner d'urgence. Les AD se prennent au moins six mois pour un effet maximum. Mais comme je te le dis, signale à ton médecin celui que tu ne supportes pas, il t'en prescrira un autre.
Courage à toi et tiens nous au courant!
Bisous

_________________
Demain sera un autre jour...

SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  hoedic le Mer 4 Nov 2009 - 21:48

bienvenue à toi smiles

Allez, il te faut partir en quete d'endorphines, je suppose que c'est la substance dont tu voulais parler :?:

Le mécanisme de la dépendance a fait que tu n'en fabriques plus, la THP ayant pris le "relai" donc il faut 3 mois minimum pour que le système de fabrication puisse se remettre en route.

Pas mal de personne "flanchent" vers le 3 ème mois, c'est un cap important à passer cligner

Alors, c'est reparti pour toi et n'hésite pas à utiliser tous les moyens possibles pour te faire aider dans ta démarche super

A+

hoedic
Admin

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  besoindeau le Jeu 5 Nov 2009 - 16:07

Salut,

Cela m'a fait du bien d'ecrire quelques lignes sur ce forum et surtout d'avoir tant de reponses amicales.

Lorsque j'ai repris l'alcool mis mai, j'avais un moral d'une grande force, completement boosté par ma sortie de depression et ma sortie de l'alcool, deux mois apres, je revoyais la dépréssion se pointer et j'avais bien du mal a comprendre. J'ai compris, l'alcool, m'a saboter le moral, quel bordel !

Ce week end, j'aurais deja une semaine sans, et on sais tous que les premiers jours sont si difficiles, surtout de ne pas repiquer, car je n'ai jamais eue de troubles physique de sevrage, cela fait bien longtemps que j'ai quitter mes grosses conso, des années, mais dans le fond, boire une bouteille de wysky seul en 2 ou 3 jours et descendre le reste de la semaine des litres de bieres, cela fait toujours de trop et surtout quand on a l'esprit bien écorché.

Je vis seul avec ma fille, donc a la maison pas de tentation, et pas d'alcool.

J'ai bien fait d'arreter, je suis depuis peu au chomage et ce matin, j'ai eue 2 entretiens sur paris, j'avait plutot la peche et pas l'esprit a la déprime, qui ruine tout entretien d'embauche.

Ce qui m'effraie dans le cas d'un etat de dépréssion, c'est, enfin dans mon cas, une nette dégradation de mes capacités intellectuelles, un vrai légume, sans trop d'imagination, sans rien, l'enfer quant on recherche un emploi.


Merci de votre soutient et bonne abstinence a tous, je le sais c'est possible, mais pas toujours simple a gérer

besoindeau
Arrivant
Arrivant

Masculin 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  cristal le Jeu 5 Nov 2009 - 18:56

c'est bien que tu reussisses a ecrire besoindeau et que cela t'apporte en plus quelque chose de positif super
bravo pour ces jours sans alcool,ce week end,tu seras sevré physiquement,ça fait du bien au corps mais aussi au moral non??

pour ce qui est de l'etat depressif que tu redoutes,je ne te dirai qu'une chose : pour l'instant IL N'EST PAS LA noon alors profite du jour present,de ta nouvelle journée sans alcool qui va te premettre de vivre une bonne journée demain super Il ne faut pas aller trop vire besoindeau et ne pas anticiper sur des choses qui ne se sont pas passées et qui n'auraont peuit etre (sans doute?)pas lieu .

genial pour tes entretiens d'embauche,c'est sur que c'est bcp mieux sans alcool super
alors on continue jour apres jour et tu verras que chaque jour sans alcool est une victoire et une pierre supplementaire pour eriger ton mur de protection contre l'alcool bravo

cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, arret d'alcool et deprime

Message  béatrisse1 le Jeu 5 Nov 2009 - 21:04

Bonsoir, je découvre ton post . Vu d'ici il me semble que tu es sur la bonne voie. Les zamis ont raison, il y a n'y a pas qu'un seul format d'anti dépresseurs . Parfois on tombe tout de suite sur le bon (ce qui est mon cas) , parfois non (ce qui est le cas de mon mari, Bill ) .
Lorsqu'il a arrêté ce fut une grande souffrance (symptômes de manque etc.) alors que lorsque j'ai cessé de prendre les miens il ne s'est rien passé .
Il a repiqué une bonne grosse déprime au retour des vacances et le médecin à changé le médicament . Ca semble marcher . Il ne faut pas se décourager. J'ai remarqué que les hommes étaient un peu formatés "chat échaudé craint l'eau froide" et qu'ils restent sur une mauvaise expérience sans vouloir tenter autre chose.
De mon point de vue c'est ...pas efficace .
On ne risque rien à expérimenter !

béatrisse1
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum