Photos











Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

ppp

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 265 le 11/6/2012, 17:08

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Invité le 9/7/2009, 18:37

Very Happy

Je suis abstinent de l'alcool dans le sens ou j'ai verrouillé l'alcool comme médicament pour combattre mon mal être, ainsi que la boisson gustative à base d'alcool.

Je suis relativement heureux, mais j'ai toujours besoin d'une aide médicale et psy pour avancer dans le long travail que j'ai à accomplir sur moi sur mon problème de fond pour toujours progresser vers plus de sérénité

Il y a je crois des abstinents directement heureux

Et des abstinents malheureux qui doivent continuer leur travail sur eux mêmes pour atteindre dans un premier temps l'oubli de l'alcool


Ou en êtes vous ?et qu'en pensez vous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Discus le 10/7/2009, 15:17

Bonjour,

Je me sens très proche de tes ressentis Jeannot. Je ne pense pas être encore hors alcool, même si le temps fait son oeuvre. L'alcool ne me dit plus, plus envie d'en boire, mais le souvenir du gout me manque parfois et bizarrement avec des alcools que je ne buvais que guère comme le champagne par exemple.
noon non je dis non pas la moindre once, pas la moindre envie de ce poison. fusil fusil fusil
Hier pour la pemière fois je suis allé à un apéro et c'est là première fois que rien ne m a fait de l oeil, mais alors rien du tout ??
Pour ce qui de l'abstinence heureuse ou non elle semble définissable mais le bonheur est tout de même un sentiment subjectif.
Toutefois à lire des posts comme ceux de Jane pour ne pas la citer, il est vrai q'u'il m'arrive 'd'envier' cette forme d'abstinence .
Moi aussi je suis heureux, mais pas tout à fait comme certains semblent l'être. Je pense pour ma part que du fait de mes longues années d'alcoolisation, je ne réapprend pas à vivre mais j'apprends à vivre sans.
De ce fait la notion de bonheur est nouvelle et je m en méfie peut être encore.
Peut être est ce là une différence notoire ??
Cette question me taraude aussi, et j espère vous lire les amis sur ce sujet...Cela éclairera peut être un peu notre lanterne Jeannot.
Toutefois je me refuse de qualifier mon abstinence de malheureuse noon noon
Ma vie a changé est c'est que du BONHEUR comparé à l'enfer vécu. Les sourires fusent sur mon visage et sur ceux de mes proches...
:dans: petits coeurs petits coeurs

Discus
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  cristal le 10/7/2009, 15:26

discus999 a écrit:
Ma vie a changé est c'est que du BONHEUR comparé à l'enfer vécu. Les sourires fusent sur mon visage et sur ceux de mes proches...
:dans: petits coeurs petits coeurs

c'est ça l'abstinence heureuse discuss super baiser
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Discus le 10/7/2009, 15:48

Merci Cristal

J'aurais moi aussi alors une abstinence heureuse à te lire, bah mais alors je suis hyper content
:flor: :flor: :flor: :flor: :flor:
petits coeurs

Discus
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  SHALE le 10/7/2009, 16:05

Juste peut-être rappeler quelques notions d'alcoologie.
Il y a trois étapes:
-le "avec alcool", on est encore dans l'alcool même si on pense arrêter, parfois on est encore dans le déni, c'est encore une autre étape à passer pour en sortir.
-le "sans alcool", on ne boit plus d'alcool, on a fait un sevrage, une cure ou on a arrêté seul. Mais l'alcool est encore présent dans notre vie, on y pense, on se contrôle pour ne pas en boire, on évite les situations à risque, on utilise tous les outils possible pour ne pas rechuter, on subit des flashs. C'est assez inconfortable, mais malgré tout on est assez fier d'avoir réussi à arrêter et on commence à en ressentir les bienfaits physiques et psychologiques.
-le "hors alcool", qui vient plus ou moins vite. Là, c'est la position la plus agréable dans l'abstinence, l'alcool nous est complètement indifférent, on n'y pense même plus, il peut y en avoir partout autour de nous, ça n'a aucun effet sur nous, aucune envie, ce serait de l'eau de javel, ce serait la même chose.

Le hors alcool peut venir directement après l'arrêt de l'alcool, c'est ce qui m'est arrivé et j'ai eu beaucoup de chance, en sortant de cure de me retrouver hors alcool tout de suite. Il semblerait que plus on va loin dans l'alcool, plus vite on atteint le hors alcool, mais bon, ça reste à prouver et ce n'est pas la peine d'essayer. smiles

Un autre facteur joue sur l'abstinence heureuse ou malheureuse c'est la dépression.
Beaucoup de MA prennent de l'alcool pour soigner une dépression qui est ainsi masquer de longues années, mais une autre partie de MA devient dépressif à cause de l'alcool, qui à haute dose est un profond dépresseur. On parle de dépression primaire et secondaire à l'alcool.
Si la dépression était liée à la prise d'alcool, elle disparaît très vite à l'arrêt de celui-ci, et l'abstinence heureuse apparaît tout de suite.
Mais si la dépression était là avant que l'on devienne MA, en arrêtant l'alcool, elle revient en force et c'est très dur de ne pas rechuter.
Là, il faut soigner en urgence cette dépression médicalement et aussi en s'aidant d'une psychothérapie. Pour certains, il faut parfois des médicaments sur un très long terme, ces personnes souffrant d'un déficit de sérotonine.

C'est résumé très rapidement, mais en gros voilà les deux situations remises dans leur contexte . smiles

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Discus le 10/7/2009, 16:28

SHALE a écrit:
Mais si la dépression était là avant que l'on devienne MA, en arrêtant l'alcool, elle revient en force et c'est très dur de ne pas rechuter.
Là, il faut soigner en urgence cette dépression médicalement et aussi en s'aidant d'une psychothérapie. Pour certains, il faut parfois des médicaments sur un très long terme, ces personnes souffrant d'un déficit de sérotonine.

smiles
Bon la dépression ca va mieux, medocs ok, psychothérapie (gros boulot de fait= le pourquoi du comment est traité et bien comme il faut)
Me reste cette histoire de serotonine à eclaircir avec mon doc.
:what: pointe des pieds avance sur ta route Discus pointe des pieds pointe des pieds

Discus
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Invité le 10/7/2009, 22:02

Me reste cette histoire de serotonine à eclaircir avec mon doc.

Very Happy

La sérotonine, c'est un de nos neurotransmetteur , comme le GABA (motricité humeur) ou la dopamine (humeur)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Discus le 10/7/2009, 22:10

Merci Jeannot Very Happy
Je voulais juste dire demander l'avis de mon médecin par rapport à mon parcours...

cache barrière

Discus
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  SHALE le 10/7/2009, 22:14

Tu as tout à fait raison d'en parler à ton médecin, mais si c'est un généraliste, ils ne maîtrisent pas aussi bien que les psychiatres ce genre de médicament.
En tout cas, ne force pas pour arrêter trop vite, au contraire... baiser

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty je reviens juste du shale

Message  philiasa101 le 10/8/2010, 21:24

je dirais que c 'est dur encore pour moi, peut-être parce que comme tu dis shale,la dépression était chez moi bien avant l'alcool!Mais sur les conseils de Dominique,je résiste à ne ^pas reprendre mes anti dépresseurs....katia et le psychiatre du shale ne sont pas contre le fait que je reprenne le prosac,mais j'ai envie d'essayer quand même! Oh que c'et dur de manger des moules marinières sans son petit verre de vin blanc! j'espère que je ne vais pas craquer en arrivant à Paris,dans les vernissages et les dînres! .....

philiasa101
Arrivant
Arrivant

Féminin 04/08/2010

http://sophiebernard.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  dan le 11/8/2010, 08:38

Rôles physiologiques de la sérotonine


On trouve la sérotonine dans le cerveau (où elle joue le rôle de neurotransmetteur ou de neuromédiateur) et dans le système digestif. Elle est impliquée dans la régulation de fonctions telles que la thermorégulation, les comportements alimentaires et sexuels, le cycle veille-sommeil, la douleur, l’anxiété ou le contrôle moteur. Plus récemment, des chercheurs du CNRS ont découvert que la sérotonine de la mère jouait un rôle important dans le développement de l'embryon.

L'activité des neurones du raphé est liée au cycle veille-sommeil. (Les noyaux du raphé sont un ensemble de structures sous-corticales du cerveau, elles sont présentes au niveau du bulbe rachidien, du pont et du mésencéphale. Ils sont responsables du système sérotoninergique (lié à la sérotonine).
Au
cours du sommeil, les neurones du raphé sont silencieux et ne libèrent
donc pas de sérotonine. Lorsque le sujet est éveillé, les neurones du
raphé produisent des potentiels d'action
à intervalles très réguliers. La fréquence des influx nerveux est
corrélée à l'activité motrice, ce qui suggère que la quantité de
sérotonine libérée dans le système nerveux central est augmentée avec
l'activité motrice.
Comme la sérotonine joue un rôle important dans les changements d'état émotionnel, on pense que certaines molécules analogues à la sérotonine peuvent modifier ces états émotionnels. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (des substances qui bloquent la recapture de la sérotonine, par exemple la fluoxétine= prozac (ndrl) réduisent les symptômes liés à la dépression ou aux troubles obsessionnels compulsifs.

source: wikipédia (sérotonine. raphé)

à l'aide de plusieurs articles, j'ai essayé de faire une petite synthèse au sujet de la sérotonine.Si ce n'est pas clair, posez vos questions, j'essaierai d'y répondre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un truc que je ne savais pas: le rôle de la sérotonine de la mère dans le développement de l'embryon...cela me fait poser une autre question: peut on naître déprimé??? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] mon expérience personnelle (donc forcément subjective) me fait pencher vers le oui.

Ce n'est pas simple, Discus, tu a soulevé un point très important [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
dan
dan
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 12/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  cristal le 11/8/2010, 09:05

c'est effectivement tres interessant Dan et expliquerait beaucoup de choses [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  anna2 le 11/8/2010, 09:32

Bonjour !

Hé bêh, chapeau bas, voilà une lecture du matin bien sérieuse et intéressante ! Merci, vous tou-te-s, d'avoir abordé cette question sous cet angle passionnant.

Quant à ma pomme, ben..., euh..., j'ose à peine écrire après vous...
Je suis dans le "sans alcool" depuis... 49 (ou 50 ?) jours, et c'est encore un peu difficile...
Hier soir, par exemple, à deux reprises...
. D'abord au resto au bord de la Garonne - mais vraiment au bord, hein ! cadre idyllique -, avec huîtres et dorade, mes deux compagnons au vin blanc..., moi avec ma Badoit exhilarante...
. Ensuite à cause d'un quiproquo qui a failli mal tourner (plus dangereux encore, ça...) entre mon aimé et moi... Alors, au lieu de me jeter sur un verre de la 1/2 bouteille de rouge qu'il était en train de se siffler, j'ai fini par poser une question simple et directe ; il s'est avéré que, non, je ne suis pas le centre du monde - décidément... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] -, il est juste "pas très commode et fatigué". Voilà comment j'ai échappé à une réalcoolisation limite et totalement inutile vu qu'il s'agissait d'un malentendu...

Néanmoins, j'entrevois parfois brièvement ce à quoi peut ressembler le "hors alcool" : ça m'a l'air rudement chouette !
Déjà, le "sans alcool" me semble avoir chassé ma tendance générale à la procrastination (coucou Sophie [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]), me permettre de goûter bien plus fort les petits moments anodins mais agréables de la vie... Bien sûr, tout cela est faussé par ce que je vis en ce moment même (i.e. ma PMD qui me joue le tour de l'hypomanie depuis un bout de temps... la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ), mais je crois pouvoir distinguer malgré tout les aspects positifs de ma sobriété totale depuis plus d'un mois... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voilà pour mon eau ajoutée à vot' joli moulin tout sérieusement documenté ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci encore à vous, ô les savant-e-s !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
P-S : pardon pour les gros caractères... : ça me permet de me relire pour vous poster sans trop de fautes...
anna2
anna2
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  philiasa101 le 11/8/2010, 10:51

c'est trés pertinant,ce sujet sur la sérotonine,,et je vous remercie d'en parler.....Quant à l'embryion que j'étais dans le ventre de ma mère,s'il a vécu une "hérédité",je comprends tout! Ma mère sortait d'un camp de concentration.....
C'est une question fort importante de se pencher sur les résultats de nos chercheurs! Merci à toi,à vous, je vais étudier ça de plus prés!
Je suis tres stessée depuis ma sortie du shale il y a 9 jours,pas facile! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

philiasa101
Arrivant
Arrivant

Féminin 04/08/2010

http://sophiebernard.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  diky le 11/8/2010, 11:32

..]


Dernière édition par diky le 15/10/2011, 13:47, édité 1 fois

diky
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  SHALE le 11/8/2010, 12:43

Diky a tout à fait raison, appelle le Shale, tu auras quelqu'un pour t'aider au bout du fil. N'hésite pas, ils sont là pour ça!!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  philiasa101 le 11/8/2010, 13:28

merci,je n'ai pas de malaise,et je suis en vacances en Bretagne avec ma fille,mais la déprime,je l'ai depuis des années! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

philiasa101
Arrivant
Arrivant

Féminin 04/08/2010

http://sophiebernard.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  anna2 le 11/8/2010, 13:57

Excuse-moi, Philiasa, j' m'en mêle... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En effet tu ne parles pas de malaise mais
PHILIASA101 a écrit:je suis très stressée depuis ma sortie du SHALE il y a 9 jours

Un coup de fil, c'est pas grand-chose, et ça peut parfois débloquer un nœud, aider considérablement, apaiser, comme dit Diky, bref, faire du bien pour pôs cher... non ?

Allez, j'insiste p'us... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Courage à toi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
anna2
anna2
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 25/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  TEX le 11/8/2010, 14:48

Bonjour,

Il existe des permanences téléphoniques et même gratuites dans beaucoup de secteur de la santé.

Regarde éventuellement pour un N° national ou près de chez toi ( mab ou pour la déprime -dépression - )

En général ce sont des gens qui vont te comprendre et te "soulager" une peu; te guider parfois.

Tu peux demander des numéros "privés" en MP à certains sur le forum aussi.

Amicalement.
TEX
TEX
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Masculin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  philiasa101 le 11/8/2010, 15:06

merci les amis,je n'en suis pas là,je suis bien entourée, vous me suffisez largement! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

philiasa101
Arrivant
Arrivant

Féminin 04/08/2010

http://sophiebernard.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  diky le 11/8/2010, 16:52

si y a pas de malaise, tant mieux.

profite de tes vacances avec ta fifille.

Vous avez emporté une petite laine et le K-WAY?, parce que coté Bretagne...c'est frisquet..pour le moment..mais le temps change tellement vite...il ne pleut que 2 fois dans l'année en Bretagne...et à chaque fois 6 mois [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .

diky
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 02/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Malau le 11/8/2010, 20:33

philiasa101 a écrit:c'est trés pertinant,ce sujet sur la sérotonine,,et je vous remercie d'en parler.....Quant à l'embryion que j'étais dans le ventre de ma mère,s'il a vécu une "hérédité",je comprends tout! Ma mère sortait d'un camp de concentration.....
C'est une question fort importante de se pencher sur les résultats de nos chercheurs! Merci à toi,à vous, je vais étudier ça de plus prés!
Je suis tres stessée depuis ma sortie du shale il y a 9 jours,pas facile! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La soma Philiasa, la soma, n'oublies pas. En sortant on perd le réflexe de la faire et pourtant c'est excellent. Le conseil de Diky est très bon aussi, n'hésites pas à appeler le Shale
Malau
Malau
Super Tchatcheur
Super Tchatcheur

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Nahima le 17/8/2010, 19:49

Bonsoir le forum... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Je ne suis pas venue depuis un bon bout de temps...
la raison, j'ai été en vacances en Bretagne au mois de juillet...
Pour le moment, je suis soignée pour une dépression..en fait, c'est principalement pour une anxiété généralisée...
la psychiatre m'a prescrit du "sipralexa" qui apporte de la sérotonine, dont vous parlez dans ce fil...
j'ai encore assez bien d'effets secondaires...mais, je vais un peu mieux question anxiété...
heureusement que l'alcool n'est plus présent dans ma vie actuelle...plus l'obsession d'alcool...

A bientôt
Bonne soirée [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nahima
Nahima
Habitué
Habitué

Féminin 02/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  cristal le 17/8/2010, 21:28

il faut effectivement un certain laps de temps pour voir les effets secondaires s'amoindrir et ressentir les effets positifs du traitement alors encore un peu de patience meme si tu sens dejà que ça va mieux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

quand tu auras un peu plus de temps,viens nous parler de toi sur ton topic,ça fait plaisir de te savoir de retour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
cristal
cristal
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  SHALE le 17/8/2010, 21:35

Je suis aussi heureuse que tu sois de retour parmi nous!!! J'espère que tu as passé de bonnes vacances.
Tu as eu raison de voir ton toubib pour te faire aider afin d'aller mieux!!!! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Demain sera un autre jour...





66
SHALE
SHALE
Admin

Féminin 01/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou? Empty Re: L'abstinence heureuse ?malheureuse?ou?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum